Comment vous protéger contre la cybercriminalité ? 

 
 

Partager cette page: 

La cybercriminalité a explosé depuis le début de la pandémie de coronavirus. Comment se protéger de ceux qui tentent de profiter de la peur des citoyens ?

Pensez à changer vos mots de passe ©Vitalii Vodolazskyi/AdobeStock  

Le confinement visant à limiter la propagation du coronavirus et l’expansion du télétravail suscitent un grand nombre de cyberattaques. De plus, l'angoisse liée à l’isolation et à la crise sanitaire que nous traversons en ce moment nous rend plus vulnérables face aux cybercriminels.


Les pratiques frauduleuses, comme le phishing (ou hameçonnage), qui tentent d’obtenir nos données privées pour accéder à nos comptes bancaires, nos mots de passe ou nos données de carte de crédit, sont très répandues dernièrement. Il faut donc rester très prudent.






Les cyberattaques les plus courantes : 
  • Les liens reçus par message ou par e-mail qui mènent à des pages internet contenant des « programmes malveillants » (malware), les informations sur les traitements miracles, les fausses cartes de la propagation du virus, les fausses demandes de dons. 
  • Les faux messages ou appels qui semblent venir de sociétés comme Microsoft, Google Drive, etc. et qui tentent d'obtenir le nom et le mot de passe de l'utilisateur en échange d'un service ou d'une "aide" ou sous la menace de bloquer leur compte. 
  • Les faux messages sur des livraisons de colis. 

Comment puis-je me protéger ?


L'Union européenne fait pression sur les opérateurs téléphoniques afin qu'ils protègent de façon plus efficace leurs réseaux contre les cyberattaques. Des améliorations sont en vue mais, en attendant, voici quelques recommandations à suivre :

  • Méfiez-vous des e-mails, des messages texte et des appels téléphoniques qui utilisent la crise que nous vivons pour vous mettre la pression et ignorer les procédures de sécurité habituelles. Les criminels savent qu'il est souvent plus facile de piéger un humain que de pirater un système informatique complexe. Pour rappel, votre banque (ou toute autre plateforme juridique) ne vous demandera jamais de révéler votre mot de passe.

  • Sécurisez votre réseau à la maison. Personnalisez le mot de passe par défaut de votre réseau Wi-Fi. Choisissez un mot de passe sécurisé. Vérifiez le nombre d'appareils connectés à votre réseau Wi-Fi et n'autorisez que ceux de confiance.

  • Renforcez vos mots de passe. N'oubliez pas d'utiliser des mots de passe longs et complexes comprenant des chiffres, des lettres et des caractères spéciaux.

  • Protégez votre équipement. Assurez-vous de mettre à jour tous vos systèmes et vos applications. Installez un logiciel antivirus et maintenez-le à jour.

  • Vos enfants et d'autres membres de la famille peuvent accidentellement supprimer ou modifier des informations, ou pire, infecter accidentellement votre appareil. Ne les laissez pas utiliser les appareils que vous utilisez pour travailler.

Retrouvez d’autres conseils sur la façon de vous protéger contre les attaques en ligne.



Mesures européennes de sécurité en ligne


Le Parlement européen soutient depuis longtemps les mesures de l'Union européenne qui visent à garantir la sécurité d'Internet. En effet, la fiabilité et la sécurité des réseaux et des systèmes et services d'information jouent un rôle crucial dans notre société.

Des institutions de l'Union européenne telles que la Commission européenne, l'agence de l'Union européenne pour la cybersécurité, le CERT-EU et Europol surveillent et traquent les activités malveillantes, sensibilisent les citoyens à ces pratiques et les protègent, ainsi que les entreprises.