Partager cette page: 

  • Les fonds européens couvriront les besoins croissants des systèmes de santé des États membres dus à la pandémie 
  • Stockage et distribution d’équipements médicaux dans toute l’Europe 
  • Un paquet financier incluant des fonds supplémentaires, notamment pour aider la Grèce à faire face à la pression migratoire 
Livraison urgente de matériel médical © REUTERS / ANTARA FOTO  

Les députés ont approuvé une aide européenne de 3,08 milliards d’euros pour fournir davantage de tests et aider les professionnels de santé à prendre soin des malades.

Les fonds de l'UE devraient soutenir directement les systèmes de santé des États membres dans leur lutte contre la pandémie de coronavirus. L'initiative devrait permettre à l’UE d'acheter des fournitures médicales urgentes, telles que des masques ou du matériel respiratoire, de transporter du matériel médical et des patients dans les régions transfrontalières, de financer le recrutement de professionnels de santé supplémentaires pouvant être déployés dans les zones les plus touchées de l'Union, ainsi que d’aider les États membres à construire des hôpitaux de terrain mobiles.


Un total de 3,08 milliards d'euros provenant du budget de l'UE sera déployé principalement par l'intermédiaire de l'instrument d’aide d’urgence (2,7 milliards d'euros) et de rescEU (380 millions d'euros).


Le paquet comprend des fonds supplémentaires pour financer les vols de rapatriement (45 millions d’euros) dans le cadre du mécanisme européen de protection civile, afin de réunir les familles bloquées dans des pays tiers, pour le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (3,6 millions d'euros), mais également pour aider la Grèce à faire face aux pressions migratoires accrues (350 millions d'euros) et pour soutenir la reconstruction de l'Albanie suite au tremblement de terre (100 millions d'euros).


Les députés de la commission des budgets ont déjà appelé en mars à la mobilisation des moyens financiers encore disponibles dans le budget 2020.


Résultat des votes sur le paquet:









Contexte


Récemment, la Commission a proposé deux projets de budget rectificatif (PBR 1/2020 et 2/2020) dans le cadre d'un ensemble complet de mesures visant à apporter un soutien dans la lutte contre la pandémie de COVID-19.


L'instrument d’aide d'urgence a été créé en 2016 pour faire face à l'afflux massif de réfugiés en Grèce.


Le stock de capacité médicale de rescEU sera hébergé par un ou plusieurs États membres. L'État hôte sera responsable de l'acquisition des équipements. La Commission financera 100% des fournitures médicales. Le Centre de coordination de la réaction d'urgence gérera la distribution des équipements afin qu'ils soient acheminés là où ils sont le plus nécessaires.