Vers des quotas pour avoir plus de femmes aux postes dirigeants des entreprises 

 
 

Partager cette page: 

Les députés aimeraient voir plus de femmes autour de la table lors des conseils d'administration… © Getty  

Seulement 10 % des membres des conseils d'administration des plus grandes entreprises cotées en bourse en Europe sont des femmes, contre 60 % des diplômés du supérieur. La Grecque Rodi Kratsa-Tsagaropoulou (Parti populaire) milite pour une meilleure représentation des femmes dans les instances dirigeantes des grandes entreprises. Son rapport sera voté en commission parlementaire mercredi 25 mai.

La proportion de femmes aux postes dirigeants des grandes entreprises est très faible. Au rythme actuel, il faudra cinquante ans pour que 40 % des membres des conseils d'administration des grandes entreprises européennes soient composés de femmes.


Bien entendu, la situation diffère d'un Etat à l'autre. « Il faut prendre en considération la diversité de la réalité européenne (…) car tous les pays n'avancent pas au même rythme », soulignait Rodi Kratsa-Tsagaropoulou dans une interview à l'occasion de la Journée de la femme (cf. lien ci-dessous). En France, d'ici 2015, les entreprises de plus de 500 employés et avec un chiffre d'affaire de plus de 50 millions d'euros seront tenues d'avoir 40 % de leurs administrateurs du sexe féminin. L'Espagne a adopté des mesures similaires, l'Italie y réfléchit.



Dans le rapport qui sera voté en commission parlementaire des droits des femmes mercredi 25 mai, les députés invitent la Commission européenne « à établir une feuille de route pour la fixation d'objectifs spécifiques, mesurables et réalistes ». Ils prônent «des études de cas et l'échange de bonnes pratiques » ainsi qu'une attitude plus proactive.

Pour devenir la position officielle du Parlement européen, le rapport devra être adopté en session plénière - probablement en juillet.

Efficacité des quotas 
  • France : les femmes sont passées de 7,6 % à 11,9 % des dirigeants d'entreprises en deux ans 
  • Italie : augmentation de 2,1 % à 3,9 % en deux ans 
  • Espagne : augmentation de 6,6 % à 11 % en deux ans