La crise migratoire en Europe  

Mis à jour le: 
 
Créé le:   
 

Partager cette page: 

Ces dernières années, l’Europe a fait face au plus important défi migratoire depuis la Seconde Guerre mondiale. Découvrez les réponses apportées par l’Union européenne.

Jeune migrante arrivée sur l'ile de Lesbos depuis la Turquie - ©UNHCR/Achilleas Zavallis  

Les flux migratoires record enregistrés en Europe en 2015 et 2016 ont fortement diminué. En 2018, 116 647 personnes ont rejoint l’Union européenne par la Méditerranée. Ce chiffre s'élevait à près d'un million en 2015. La traversée de la Méditerranée reste extrêmement dangereuse. 2 277 personnes sont portées disparues ou ont péri en mer en 2018. L'afflux de migrants et de demandeurs d'asile en Europe a mis en lumière la nécessité d'instaurer une politique européenne d'asile et une politique migratoire plus juste et plus efficace.


L'immigration en chiffres


Ces dernières années, des milliers de personnes ont rejoint l’Europe pour fuir la guerre, la terreur ou la persécution dans leur pays.

Parmi les 333 355 demandeurs d'asile bénéficiant du status de réfugié dans l'Union européenne en 2018, plus d’un quart provenait de pays en guerre tels que, par ordre numérique, la Syrie, l’Afghanistan et l’Irak. Dans ces pays, la population civile doit faire face aux conflits armés, à des violations des droits de l'homme ou a des persécutions.


Apprenez-en plus sur les raisons derrière la migration.

En 2019, 272 millions de personnes vivaient en dehors de leur pays d'origine. Dans l'Union européenne, 35 millions de personnes sont nées dans un autre pays que celui dans lequel elles habitent. Parmi ces personnes, près de 22 millions viennent d'un autre État membre de l'Union européenne et approximativement 13 millions sont nées en dehors de l'UE.


Consultez notre page sur l'asile et l'immigration en chiffres pour en savoir plus sur le nombre de migrants entrant en Europe, le nombre de personnes ayant demandé, obtenu ou non l’asile ainsi que sur les mesures financières prises par l’Union européenne pour gérer l'immigration.



Les réponses de l’Union européenne à la crise migratoire



Le défi migratoire a mis au jour les lacunes du système d’asile de l’Union européenne. Le Parlement a cherché à remédier à cela en proposant des réformes du règlement de Dublin, qui détermine quel pays de l'UE est  responsable du traitement des demandes de protection internationale.


La réforme de la politique commune d'asile étant au point mort, en septembre 2020, la Commission a proposé un nouveau pacte sur la migration et l'asile, qui prévoit des procédures plus rapides dans l'ensemble du système d'asile et de migration de l'UE et comprend une révision du règlement de Dublin .


Apprenez-en plus sur le nouveau pacte sur la migration et l’asile et la réaction des députés européens.


Le Parlement a également travaillé sur de nouvelles mesures pour gérer l'immigration illégale, renforcer les contrôles aux frontières et mettre en œuvre un système plus efficace de collecte et de stockage d'informations sur les personnes entrant dans l'UE.

Lisez notre guide sur la réponse de l'UE au défi migratoire.