Changement climatique : les forêts européennes pour compenser les émissions de CO2 

Mis à jour le: 
 
Créé le:   
 

Partager cette page: 

8,9 % des émissions de gaz à effet de serre de l'UE sont absorbées par les forêts  

Découvrez dans notre infographie comment l’UE veut utiliser les forêts pour lutter contre le changement climatique et compenser les émissions de CO2 résultant de l'utilisation des terres.

L'UE a lancé plusieurs initiatives afin de lutter contre le changement climatique. Les forêts jouant un rôle crucial dans la capture du dioxyde de carbone (qui contribue au réchauffement climatique), l'UE travaille sur des plans visant à exiger de État membre la compensation des émissions causées par la déforestation.

En décembre 2017, le Parlement et le Conseil sont parvenus à un accord que les députés européens ont approuvé lors d'un vote en session plénière en avril. Le Conseil doit maintenant approuver la législation afin qu’elle puisse entrer en vigueur.

Lisez notre article pour découvrir pourquoi les forêts sont si importantes et pour en savoir davantage sur les propositions du Parlement pour compenser les émissions de CO2 causées par la déforestation.


Les forêts dans l'UE


L’Union européenne compte 182 millions d’hectares de forêts. Au total, les forêts et autres surfaces boisées couvrent 43 % de l'ensemble du territoire européen.

Sept États membres (la Finlande, la France, l’Allemagne, l’Italie, la Pologne, l’Espagne et la Suède) abritent plus de 70 % des forêts européennes.

L’Union européenne compte 182 millions d’hectares de forêts  

Pourquoi les forêts sont-elles si importantes ?


Les forêts fournissent de nombreux services aux écosystèmes. Elles permettent de lutter contre l’érosion des sols, participent au cycle de l’eau, protègent la biodiversité en fournissant un habitat à de nombreuses espèces sauvages et régulent le climat local.
Elles sont indispensables pour lutter contre le changement climatique car elles capturent le dioxyde de carbone présent dans l'atmosphère. La nouvelle législation sur le secteur foncier vise à exploiter ce potentiel dans le cadre de la politique climatique de l'UE.


Quels secteurs seront affectés par la législation ?

 

La nouvelle législation concerne le secteur UTCF qui inclut principalement les forêts et les terres agricoles, ainsi que les sols dont l’utilisation a changé, par exemple une forêt transformée en surface arable.

Si l’UTCF émet des gaz à effet de serre à travers le changement d'affectation des terres, la déforestation, les terres agricoles, il contribue également à l’absorption de CO2, notamment grâce aux forêts existantes ou à celles plantées. Les forêts de l’Union européenne absorbent ainsi l’équivalent de 8,9% des émissions totales de gaz à effet de serre produites dans l’Union européenne chaque année.

Que demande le Parlement ?


Les députés veulent prévenir les émissions résultant de la déforestation et souhaitentn obliger chaque État membre à compenser les changements dans l’utilisation du sol (pratique responsable d'importantes émissions de CO2) par une meilleure gestion des forêts existantes ou par une augmentation de la surface forestière dans le pays (ce qui absorbe le CO2 présent dans l'atmosphère).

La réglementationproposée établit un cadre légal à partir de 2021 et respecte l'Accord de Paris.

Tout État membre qui détruit des forêts devrait en retour en créer de nouvelles, ou améliorer la gestion durable de celles existantes  

Les efforts de l'UE pour réduire les émissions de gaz à effet de serre


La proposition de faire face aux effets du changement des terres sur les forêts est l'une des trois propositions visant à aider à honorer les engagements de l'UE dans le cadre de l'accord de Paris sur le changement climatique. L'objectif actuel de réduction des émissions de l'UE est de 40% d'ici 2030 (par rapport aux niveaux de 1990). Le 8 octobre 2020, les députés ont appelé à un objectif de réduction plus ambitieux de 60% afin d'atteindre la neutralité climatique d'ici 2050.

Les deux autres propositions concernent une réforme du système d'échange de quotas d'émission de l'UE, qui couvre les émissions de l'industrie, et le règlement sur la répartition de l'effort, qui définit des objectifs contraignants pour les émissions provenant des secteurs du transport, de l’agriculture, du bâtiment ou de la gestion des déchets. Le 8 octobre 2020, les députés ont adopté leur position sur la nouvelle stratégie forestière de l'UE. Le Parlement reconnaît les avantages climatiques cruciaux des forêts et du secteur forestier, et réaffirme la nécessité de promouvoir la durabilité environnementale, économique et sociale des forêts. L'UE travaille également sur une proposition visant à fixer de nouvelles limitations pour les émissions de CO2 des voitures.