Les réponses de l'UE face au changement climatique 

Mis à jour le: 
 
Créé le:   
 

Partager cette page: 

La lutte contre le changement climatique est une priorité pour le Parlement européen. Apprenez-en plus dans notre dossier.

Photo d'Ezra Comeau-Jeffrey sur Unsplash  

Limiter la hausse des temparatures à 2°C maximum

 

Les températures moyennes mondiales ont augmenté considérablement depuis la révolution industrielle.  La dernière décennie (2009-2018) a été la décennie la plus chaude jamais enregistrée. Des 18 années les plus chaudes, 17 ont eu lieu depuis 2000.


Les données du programe Copernicus montrent aussi que 2019 a été l'année la plus chaude jamais enregistrée en Europe.


La majorité des preuves indiquent que cela est dû à l'augmentation des émissions de gaz à effet de serre produits par l'activité humaine.


La température moyenne de la planète est aujourd'hui 0,91 à 0,96°C plus élevée qu'à la fin du 19ème siècle. Les scientifiques considèrent qu'une augmentation de 2°C par rapport aux niveaux pré-industrialisés serait un seuil avec des conséquences dangereuses et catastrophiques sur le climat et l'environnement.


C'est pourquoi la communauté internationale prévient que le réchauffement climatique doit rester bien en deçà d'une augmentation de 2°C. 


Le rôle de l'Union européenne  


L’Union européenne est le troisième plus grand émetteur de gaz à effet de serre au monde derrière la Chine et les États-Unis. Le secteur de l’énergie était responsable de 80,7% des émissions de gaz à effet de serre dans l’UE en 2017.


Des efforts communs sont indispensables puisque le changement climatique affecte, à différents degrés, tous les États membres.


La région autour de la mer méditérannée peut s'attendre à des pics de chaleur extrêmes plus fréquents et moins de pluie. Les pays de la région continentale seront plus exposés aux inondations fluviales et aux incendies de forêt.


En 2018, l’Union européenne s’est fixé pour objectif que réduire de 20% ses émissions par rapport aux niveaux de 1990 d'ici 2020. En 2015, le niveau d’émissions de gaz à effet de serre a diminué de 22% par rapport aux niveaux de 1990.



Les effets du changement climatique  

L'UE et la politique climatique internationale


Aux Nations Unies, l'UE est un acteur clé dans les négociations sur le climat.


En 2015, elle a ratifié l'Accord de Paris, premier accord universel de lutte contre le changement climatique. Son objectif est d'atténuer le changement climatique en contenant l'augmentation de la température mondiale à 1,5°C par rapport à l'époque préindustrielle.


En 2014, lors de l’Accord de Paris, l’Union européenne s’est engagée à réduire les émissions de gaz à effet de serre de 40% par rapport aux niveaux de 1990 d’ici 2030. De plus, l'UE s'est engagée à atteindre la neutralité carbone d'ici 2050 par le biais du Pacte vert.


L'Union européenne à mis en place plusieurs mesures pour atteindre ces objectifs.

 

Le Pacte vert pour l'Europe

En novembre 2019, le Parlement européen a déclaré l'urgence climatique et invité la Commission européenne à alilgner toutes ses propositions sur l'objectif visant à limiter le réchauffement climatique à moins de 1,5°C et veiller à réduire les émissions de gaz à effet de serre de manière significative.

En réaction à cet appel, la Commission von der Leyen a proposé un Pacte vert pour l'Europe, une feuille de route pour faire de l'Europe un continent climatiquement neutre d'ici 2050. Un de ses objectifs et d'instaurer un cadre légal autour des questions climatiques : la loi européenne sur le climat.

Le plan de l'UE pour une Europe plus verte et durable couvre un grand nombre de secteurs et veut atteindre plusieurs objectifs : stimuler l'économie circulaire, protéger la biodiversité, créer un système alimentaire durable, encourager les investissements verts et permettre à l'industrie d'opérer une transition verte tout en réduisant l'impact socio-économique de cette transition sur les travailleurs et les communautés.

En apprendre plus sur le Pacte vert pour l'Europe

Quels financements dans ce secteur ?


Afin de financer le Pacte vert, la Commission européenne a dévoilé en janvier 2020 son plan d'investissement pour une Europe durable (Le plan d'investissement du pacte vert pour l'Europe) qui vise à attirer au moins 1000 milliards d’euros d’investissement privés et publics pendant la prochaine décennie.

Adossé au plan, le mécanisme pour une transition juste veillera à soutenir les régions et les communautés les plus affectées par la transition verte, telles que les régions fortement dépendántes de l'industrie du charbon.

Dans le but d'encourager l'investissement durable et éviter de voir des fonds financer l'écoblanchiment (c'est-à-dire des financements écologiques en apparence mais qui ne le sont pas réellement), l'UE a adopté un cadre qui définit quelles activités peuvent être considérées comme « vertes » ou « durables ».


Réduire les émissions de gaz à effet de serre


L'Union a introduit des règles différentes en fonction des secteurs.


Ainsi, pour réduire les émissions provenant de l'industrie et des centrales de production d'énergie, l’Union européenne a mis en place le premier marché du carbone. Avec le système d'échange de quotas d'émission les entreprises doivent acheter des permis pour émettre du CO2, donc moins elles polluent, moins elles paient. Ce système couvre 45% des émissions totales de gaz à effet de serre de l'UE.


Dans d'autres secteurs, tels que le bâtiment ou l'agriculture, les objectifs de réduction seront atteints grâce aux objectifs nationaux de réduction d’émissions, qui sont calculés sur base du PIB des pays.


En ce qui concerne le transport routier, au printemps 2019, le Parlement européen a soutenu des législations visant à réduire les émissions de CO2 de 37,5% pour les voitures neuves, 31% pour les camionnettes et 30% pour les camions neufs d'ici 2030.


L’UE souhaite également utiliser le pouvoir d’absorption de CO2 des forêts pour lutter contre le changement climatique. En 2017, le Parlement européen a voté une régulation visant à anticiper et réduire les émissions résultant de la déforestation et du changement d'affectation des sols.


Apprenez-en plus sur les mesures prises par l’UE pour réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Relever le défi énergétique


L’UE lutte également contre le changement climatique grâce à une nouvelle politique sur l’énergie propre. Le premier objectif est d’augmenter la part d’énergie renouvelable produite et d’offrir aux citoyens la possibilité de produire leur propre énergie verte.


Le second objectif se centre sur l’efficacité énergétique des bâtiments et des appareils électroménagers.


Apprenez-en plus sur les mesures européennes sur l’énergie propre.