Pourquoi les abeilles et autres pollinisateurs sont en déclin ? (infographie) 

Mis à jour le: 
 
Créé le:   
 

Partager cette page: 

Découvrez dans nos infographies qui sont les pollinisateurs, leur impact sur l’économie ainsi que les causes de leur déclin.

Au cours des dernières années, les apiculteurs ont signalé de nombreuses pertes au sein de leurs colonies, en particulier dans les pays de l’Europe de l’Ouest tels que la France, la Belgique, l’Allemagne, le Royaume-Uni, l’Italie, l’Espagne et les Pays-Bas. Cependant, de nombreuses régions du monde, comme les États-Unis, la Russie et le Brésil, sont confrontées à la même problèmatique.



Les pollinisateurs menacés d’extinction

 

Une diminution du nombre de pollinisateurs signifie que de nombreuses espèces de plantes pourraient décliner ou même disparaître en entraînant avec elles les organismes qui, directement ou indirectement, en dépendent. La diminution du nombre et de la diversité des populations de pollinisateurs a un impact, non seulement sur nos écosystèmes et notre biodiversité, mais également sur la sécurité alimentaire. En effet, ces diminutions pourraient entraîner des pertes potentielles dans le rendement agricole.


Pour s'attaquer au problème et soutenir les efforts déployés aux niveaux européen et national dans le cadre des politiques de l'environnement, de l'agriculture et de la santé, la Commission européenne a lancé en 2018 « l'Initiative européenne pour les pollinisateurs ». Il s’agit de la première initiative globale au niveau européen se concentrant sur les insectes pollinisateurs sauvages. Son objectif est d'améliorer les connaissances sur le déclin de ces populations, de s'attaquer aux causes et de sensibiliser au problème.


Lors d'un vote sur la nouvelle stratégie de l'UE en faveur de la biodiversité à l'horizon 2030 en juin 2021, les députés ont appelé à une révision urgente de l'initiative de l'UE sur les pollinisateurs. L'initiative révisée devrait comporter un nouveau cadre de surveillance des pollinisateurs dans toute l’Union, prévoyant des mesures solides, des objectifs et des indicateurs assortis de délais, y compris pour mesurer l’incidence, et un renforcement suffisant des capacités. Ils ont également approuvé les objectifs de la Commission visant à réduire de 50 % l'utilisation de pesticides les plus dangereux et chimiques.



Qui sont les pollinisateurs ?

 

Très peu de plantes s'auto-pollinisent. En effet, la grande majorité d’entre elles dépendent des animaux, du vent ou de l'eau pour se reproduire. Outre les abeilles et autres insectes, de nombreux animaux comme, par exemple, les chauves-souris, les oiseaux et les lézards ou encore les singes, les rongeurs et les écureuils sont des pollinisateurs. Alors que les populations d'abeilles diminuent, les agriculteurs de certaines parties du monde, comme la Chine, ont commencé à polliniser leurs vergers manuellement.



Les abeilles en Europe

 

En Europe, les pollinisateurs sont principalement les abeilles et les syrphes, mais aussi les papillons, les papillons de nuit, certains coléoptères et les guêpes. Chez nous, l'abeille domestique occidentale est l'espèce la plus connue. Elle est gérée par les apiculteurs pour la production de miel et d'autres produits de la ruche. L'Europe compte également près de 2000 espèces d’abeilles sauvages. Selon des recherches, même si les espèces d’abeilles mellifères, donc domestiquées, jouent un rôle important dans la pollinisation, elles ne remplacent pas l’action des pollinisateurs sauvages

Agrandir l'image: infographie sur les pollinisateurs 
infographie sur les pollinisateurs        
Cliquez sur l'image pour consulter l'infographie complète  

Pourquoi les pollinisateurs sont-ils en déclin ?

 

À l'heure actuelle, il n'existe aucune donnée scientifique offrant une vue complète de la situation. Cependant, des preuves attestant du déclin considérable du nombre de pollinisateurs, principalement dû aux activités humaines, existent. Les abeilles et les papillons sont les espèces pour lesquelles le plus de données sont disponibles. Elles montrent en effet qu'une espèce d'abeilles et de papillons sur dix est menacée d'extinction en Europe.


Concernant les causes de ce déclin, plusieurs raisons telles que les changements d'affectation des sols pour l'agriculture ou l'urbanisation, qui entraînent la perte et la dégradation des habitats naturels sont avancées. L'agriculture intensive contribue à l’uniformisation des paysages et à la disparition de la diversité de la flore, ce qui réduit les ressources en nourriture et en nidification de ces espèces. Les pesticides et autres polluants peuvent également affecter les pollinisateurs tant directement (insecticides et fongicides) qu’indirectement (herbicides). Voilà pourquoi le Parlement européen fait de la réduction de l'utilisation de pesticides une priorité essentielle. Autre facteur de déclin : les espèces exotiques envahissantes telles que le frelon à pattes jaunes (Vespa velutina) et les maladies, particulièrement dangereuses pour les abeilles domestiques. Le changement climatique qui entraîne une hausse des températures ainsi que des phénomènes météorologiques extrêmes est un autre facteur de disparition des pollinisateurs.



Agrandir l'image: infographic illustration 
infographic illustration        
Cliquez sur l'image pour consulter l'infographie complète  

L’impact économique des pollinisateurs

 

78% des espèces de fleurs sauvages et 84% des espèces cultivées de l'Union européenne dépendent, du moins en partie, des insectes pour la production de semences. La pollinisation par les insectes ou d’autres animaux permet également une plus grande variété et une meilleure qualité de fruits, de légumes, de noix et de graines.


Cultures dépendant en moyenne ou en grande partie de la pollinisation 
  • Pommes, oranges, fraises, abricots, cerises, ... 
  • Haricots, concombres, citrouilles, ... 
  • Aromates et herbes comme le basilic, le thym ou la camomille 
  • Les cultures telles que celles de la tomate, du poivron et des agrumes bénéficient également de la pollinisation par les animaux 

Selon les estimations, 5 à 8 % de la production agricole mondiale actuelle est directement imputable à la pollinisation par des animaux.

15 milliards d'euros  ; La production agricole annuelle approximative de l'UE directement attribuée aux insectes pollinisateurs.

Partager cette citation: