Coronavirus : les pays de l'UE bénéficieront du soutien du Fonds de solidarité 

Mis à jour le: 
 
Créé le:   
 

Partager cette page: 

Le Parlement européen mobilise des fonds supplémentaires pour aider les pays de l'Union européenne les plus durement touchés par la pandémie de coronavirus.

Coronavirus : les pays de l'UE bénéficieront du soutien du Fonds de solidarité  

Jeudi 26 mars, lors d'une session plénière extraordinaire, les députés européens ont approuvé une proposition de la Commission européenne autorisant les États membres à demander une aide financière au Fonds de solidarité de l'UE, dans le cadre de la lutte contre le Covid-19. Cette proposition est une des mesures européennes visant à mobiliser toutes les ressources budgétaires existantes pour aider les États membres à lutter contre la pandémie.


Afin de leur venir en aide, la Commission a proposé d'élargir le champ d'application du Fonds de solidarité et d’ajouter les crises de santé publique majeures aux urgences naturelles initialement couvertes.


Les pays de l’Union européenne les plus durement touchés par cette crise pourront bénéficier d’un soutien financier pouvant atteindre 800 millions d'euros en 2020. Le montant de l’aide sera décidé au cas par cas.



Solidarité européenne


Le Fonds de solidarité de l'UE, créé suite aux importantes inondations survenues en Europe centrale en 2002, a pour objectif de fournir un soutien financier aux États membres de l'UE faisant face à des catastrophes naturelles. Selon les règles actuelles, le Fonds ne pouvait soutenir que la relance suite à des catastrophes naturelles comme, par exemple, les inondations, les incendies de forêt, les tremblements de terre, les tempêtes et les sécheresses. Les urgences de santé publique telles que la pandémie de coronavirus ne relevaient pas de sa compétence.


En vertu des nouvelles règles, les opérations d'urgence publique et de remise en état, telles que la remise en fonction des infrastructures vitales, les opérations de nettoyage et l'hébergement provisoire destiné à répondre aux besoins de la population, resteront éligibles à un financement. Les règles seront étendues pour couvrir l'assistance à la population en cas de crise sanitaire et pour couvrir les mesures destinées à contenir la propagation des maladies infectieuses.