Coronavirus : 10 mesures de l’Union européenne pour lutter contre la pandémie 

Mis à jour le: 
 
Créé le:   
 

Partager cette page: 

Découvrez ce que fait l'Union européenne pour limiter l'impact de la pandémie de coronavirus, protéger les citoyens, l'économie et promouvoir la solidarité.

Consultez notre ligne du temps et découvrez les actions prises par l'Union européenne dans différents domaines pour lutter contre la pandémie et ses conséquences.

1. Ralentir la propagation du virus


Afin de limiter la propagation du virus en Europe et dans d'autres parties du monde, l'Union européenne a fermé ses frontières extérieures aux voyages non essentiels, tout en garantissant la circulation des biens de première nécessité sur le marché intérieur. Des ressources supplémentaires sont prévues pour le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies, qui fournit des évaluations rapides des risques et des mises à jour épidémiologiques sur la pandémie.


2. Fourniture d'équipement médical


Dans le cadre du mécanisme de protection civile de l'UE, l’Union européenne a créé la réserve d'urgence « rescEU » afin que les États membres aient accès rapidement à des équipements médicaux, tels que des respirateurs et des masques. De plus, l'UE a organisé un appel d'offre international pour permettre aux États membres de procéder à des achats groupés d'équipements et de médicaments. Elle a également mobilisé 3,08 milliards d'euros supplémentaires pour soutenir les systèmes de santé nationaux dans la lutte contre la pandémie et la fourniture de services médicaux aux patients dans le besoin. L'Union européenne a également organisé une grande conférence en ligne d'appel aux dons, afin de récolter un montant de 7,5 milliards d'euros pour le développement et la distribution de vaccins, de médicaments er d'outils de diagnostic contre le coronavirus.


3. Promotion de la recherche


Le programme de recherche européen Horizon 2020 finance 18 projets de recherche et 151 équipes à travers l'Europe pour aider à trouver rapidement un vaccin contre le coronavirus. L'objectif est d'améliorer le diagnostic, la préparation, la gestion clinique et le traitement.

4. Renforcer la solidarité européenne

Le Parlement européen a approuvé de nouvelles règles permettant aux États membres de demander une aide financière au Fonds de solidarité de l'UE afin de couvrir les urgences sanitaires. Cette année, jusqu'à 800 millions d'euros seront mis à la disposition des États membres pour lutter contre la pandémie de coronavirus.

5. Assurer la relance de l'UE

Afin d’aider l'Union européenne à se remettre de l'impact économique et social de la pandémie, la Commission présentera une nouvelle proposition de budget à long terme (2021-2027), qui comprendra un plan de relance. Les députés demandent un ensemble massif de mesures de relance et de reconstruction, qui devrait être financé par un budget à long terme (CFP) renforcé, par les fonds et instruments financiers de l’Union existants ainsi que par des obligations de relance garanties par le budget de l’Union. De plus, la Commission a présenté sa feuille de route européenne prépare le terrain en vue d'une levée commune des mesures de confinement.

6. Soutenir l'économie


Afin d’alléger la dette publique pendant la crise, la Banque centrale européenne met 750 milliards d'euros à disposition, ainsi que 120 milliards d'euros en assouplissement quantitatif et 20 milliards d'euros de rachat de dette. De plus, les députés ont voté afin de mettre 37 milliards d'euros des fonds structurels européens existants à la disposition des États membres de l'UE pour lutter contre la crise et soutenir les soins de santé, les entreprises et les travailleurs.

7. Protéger l'emploi


Afin de garantir que les employés puissent conserver leur travail même lorsque leur entreprise est fermée, la Commission européenne a proposé le concept d'emploi à court terme soutenu par l'État (SURE).

La Commission européenne a débloqué 1 milliard d'euros au titre du Fonds européen pour les investissements stratégiques (EFSI), qui servira de garantie au Fonds européen d'investissement (FEI), faisant partie du Groupe Banque européenne d'investissement. Cela permettra au FEI d'émettre des garanties spéciales pour encourager les banques et d'autres bailleurs de fonds à octroyer des liquidités à au moins 100 000 PME et petites entreprises à moyenne capitalisation européennes frappées par l'impact économique de la pandémie de coronavirus, pour un financement disponible estimé à 8 milliards d'euros.

8. Rapatriement des citoyens de l'UE

Grâce au mécanisme de protection civile de l'UE, des dizaines de milliers d'Européens ont été rapatriés en raison de la pandémie.

9. Aider les pays en développement à affronter la pandémie

Dans le cadre de la réponse européenne coordonnée pour lutter contre l'impact économique du coronavirus, la Commission européenne a débloqué 20 milliards d'euros afin de soutenir les pays tiers partenaires dans la lutte contre la pandémie.

10. Assurer des informations de qualité et vérifiées


La propagation de fausses informations sur le coronavirus est préoccupante. Les députés ont demandé à ce que les Européens puissent avoir accès à des informations de qualité et vérifiées. Ils ont également demandé aux plateformes de réseaux sociaux de s’engager à lutter contre la désinformation liée aux coronavirus.



©Chinnapong/AdobeStock