Covid-19 : mesures d'urgence pour soutenir les agriculteurs et les pêcheurs de l'UE 

Mis à jour le: 
 
Créé le:   
 

Partager cette page: 

Pour aider les agriculteurs et les pêcheurs fortement touchés par la pandémie, l’Union européenne a approuvé des mesures d'urgence afin d'assurer l'approvisionnement alimentaire.

©Curto/Adobe Stock  

Afin d'éviter toute rupture dans la chaîne d’approvisionnement, l'Union européenne a pris des mesures urgentes pour soutenir les producteurs alimentaires.


Principaux problèmes rencontrés par les producteurs alimentaires


Même si les problèmes de retards dans les transports transfrontaliers de produits agricoles ont été résolus suite à l'introduction de « corridors prioritaires » qui autorisent la circulation des véhicules transportant des marchandises essentielles, les secteurs de l'aquaculture, de l’agriculture et de la pêche font toujours face à de graves difficultés.


En effet, les producteurs alimentaires sont confrontés à des pénuries de main-d'œuvre suite aux restrictions de circulation des travailleurs saisonniers, desquels ils dépendent fortement. La Commission a déclaré que ces derniers pouvaient être considérés comme travailleurs critiques mais il est compréhensible que bon nombre d’entre eux souhaitent rester à la maison. Une baisse de la production pourrait à son tour avoir un impact sur les prix. De plus, le secteur agricole est fortement affecté par la perte de gros clients en raison de la fermeture d'hôtels et de restaurants.




Soutien aux pêcheurs et au secteur de l'aquaculture


Lors de la session plénière du 17 avril, les députés ont approuvé une aide financière aux communautés de pêcheurs et aux aquaculteurs fortement affectés par la pandémie de coronavirus.

Le secteur de la pêche est en effet confronté à des difficultés logistiques dans les ports, à une augmentation des prix du fret pour le transport des produits, à des restrictions commerciales avec les pays tiers, à un effondrement des prix, à des pertes de marchés, à des problèmes de sécurité des équipages et à des possibilités limitées de rotation des équipages en raison de la quarantaine.


Une série de mesures d’urgence soutiendront les secteurs, notamment davantage de possibilités d'aides d'État et l'introduction de mesures de soutien à travers le Fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche.


Parmi ces mesures :


  • un soutien à l'arrêt temporaire des activités de pêche
  • un soutien à la suspension temporaire ou à la réduction de la production et des ventes aquacoles
  • un soutien aux organisations de producteurs et aux associations d'organisations de producteurs pour le stockage des produits de la pêche et de l'aquaculture




Comment l'UE vient-elle en aide aux agriculteurs ?


Le 15 avril, la commission de l’agriculture du Parlement a salué les plans de la Commission visant à aider le secteur agroalimentaire. Les députés ont cependant appelé à une action plus ciblée, incluant des mesures de marché telles que le stockage privé.


Les députés ont également demandé l'activation de la réserve de crise pour aider les secteurs agricoles en difficulté et ont souligné à quel point la politique agricole de l'UE aura besoin de soutien budgétaire à long terme suite à cette pandémie.


Parmi les mesures figurent la réallocation des fonds agricoles encore disponibles pour faire face à la crise dans les zones rurales. Aussi, grâce à davantage de flexibilité dans l'utilisation des instruments financiers, les agriculteurs pourront bénéficier de prêts ou de garanties pour couvrir les coûts opérationnels jusqu'à 200 000 euros à des conditions favorables.

Le 19 juin, les députés ont augmenté le soutien d'urgence issu du Fonds de développement rural que les États membres pourront verser aux agriculteurs et aux PME agroalimentaires les plus touchés. Un agriculteur pourra récolter jusqu’à 7 000 euros, et une PME jusqu'à 50 000 euros. Les États membres disposeront également de plus de temps pour verser cette aide.

En ce qui concerne les travailleurs saisonniers, qui sont indispensables pour les plantations, l'entretien et les récoltes, les pays de l'UE sont encouragés à les considérer comme des travailleurs critiques, à échanger des informations sur leurs différents besoins au niveau technique et à établir des procédures spécifiques pour assurer leur passage en douceur aux frontières.

Le 18 juin, le Parlement a approuvé une première série de mesures de marché exceptionnelles pour soutenir les producteurs de vin, de fruits et de légumes de l'UE. Une deuxième série de mesures sera finalisée plus tard, le Parlement jugeant les premières encore insuffisantes.

Découvrez les autres mesures prises par l'UE pour lutter contre la pandémie.