Comment préserver la biodiversité: la politique de l'UE 

Mis à jour le: 
 
Créé le:   
 

Partager cette page: 

Afin de préserver les espèces menacées et la vie humaine, l'UE souhaite améliorer et préserver la biodiversité sur le continent. Découvrez comment dans notre vidéo.

La Commission européenne a présenté la nouvelle stratégie en faveur de la biodiversité à l'horizon 2030 en mai 2020, à la suite des appels du Parlement en janvier 2020 à s'attaquer aux principaux facteurs de perte de biodiversité et à fixer des objectifs juridiquement contraignants.


Lors de la session plénière de juin 2021, le Parlement a adopté sa position sur la « Stratégie de l'UE pour la biodiversité à l'horizon 2030 : ramener la nature dans nos vies », insistant pour que sa mise en œuvre soit cohérente avec les autres stratégies du Pacte vert européen, notamment la stratégie "de la ferme à la table".

Apprenez-en davantage sur l'importance de la biodiversité.

La Stratégie biodiversité de l'UE à l'horizon 2030 : en quoi elle consiste ?



Fixer des objectifs de biodiversité de l'UE


Dans le cadre de la stratégie de l'UE pour la biodiversité à l'horizon 2030, l'UE s'est fixé de nouveaux objectifs pour la prochaine décennie.

Les députés ont fermement soutenu les objectifs de l'UE de protéger au moins 30 % des zones marines et terrestres de l'UE (forêts, zones humides, tourbières, prairies et écosystèmes côtiers), et approuvé que 10 % des océans et des terres de l'UE, y compris toutes les forêts primaires et anciennes restantes et autres écosystèmes riches en carbone devraient être laissés essentiellement intacts.

Les députés souhaitent que les objectifs soient contraignants et mis en œuvre par les pays de l'UE au niveau national, en coopération avec les autorités régionales et locales.

Restaurer la nature


Le Parlement a également salué une proposition d'objectifs contraignants en matière de restauration de la nature, appelant à un objectif minimum d'au moins 30 % des terres et des mers de l'UE.

Lutter contre le déclin des pollinisateurs


Les députés ont souligné que le déclin des pollinisateurs n'est pas seulement mauvais pour la biodiversité mais qu'il constitue également une menace pour la sécurité alimentaire et ont appelé à une révision urgente de l'initiative de l'UE sur les pollinisateurs. L'initiative révisée devrait comporter un nouveau cadre de surveillance des pollinisateurs dans toute l’Union, prévoyant des mesures solides, des objectifs et des indicateurs assortis de délais, y compris pour mesurer l’incidence, et un renforcement suffisant des capacités.

Profiter des espaces verts urbains


Les zones urbaines vertes peuvent soutenir la biodiversité et contribuer au bien-être physique et mental de la population, selon le rapport.

Les députés soutiennent la création d'une plate-forme européenne pour le verdissement urbain et appellent la Commission à fixer des objectifs contraignants spécifiques ambitieux sur la biodiversité urbaine, notamment :


• une quota minimal de toitures végétalisées sur les nouveaux bâtiments
• soutenir l'agriculture urbaine
• s'assurer qu'aucun pesticide chimique n'est utilisé
• réduire l'utilisation d'engrais dans les espaces verts urbains de l'UE

Réduire l'impact de l'agriculture


Les députés ont également salué les objectifs à l'horizon 2030 consistant à affecter au moins 25 % des terres agricoles à l’agriculture biologique. Ce chiffre devrait être revu à la
hausse à moyen et à long terme.

Ils ont approuvé les objectifs de la Commission visant à réduire :


• l'utilisation de pesticides plus dangereux et chimiques de 50%
• l'utilisation d'engrais d'au moins 20 %
• les pertes de nutriments d'au moins 50 % d'ici 2030

Lynx ibérique  

Qu'a-t'on fait pour sauvegarder la biodiversité et les espèces menacées en Europe ?



Jusqu'à présent, la Stratégie biodiversité de l'UE à l'horizon 2020, introduite en 2010, servait de cadre pour les effort de l'Union européenne en matière de protection de la biodiversité.



  • La directive « Habitats » garantit la conservation d'un large éventail d'espèces animales et végétales rares, menacées ou endémiques, y compris plus de 200 types d'habitats rares et caractéristiques.

  • Natura 2000 est le plus grand réseau d'espaces protégés au monde, avec des sites de reproduction et de repos pour les espèces rares et menacées et des types d'habitats naturels rares tels que des lagons, landes, prairies fleuries et forêts naturelles.

  • L’initiative de l’UE sur les pollinisateurs lutte contre le déclin des pollinisateurs dans l’UE et contribue aux efforts mondiaux de conservation, protège leur habitat naturel, soutien l'apiculture et l'application de restrictions à l'utilisation de pesticides nocifs pour les abeilles.

En plus de cela, le programme européen LIFE, qui continuera à financer des projets d'amélioration de la biodiversité, a par exemple sauvé le lynx ibérique et la petite crécerelle bulgare de l'extinction.


Apprenez-en davantage sur les espèces menacées en Europe.