Comment parvenir à une économie circulaire d’ici 2050 ? 

Mis à jour le: 
 
Créé le:   
 

Partager cette page: 

Comment rendre l'économie circulaire d'ici 2050 ? ©AdobeStock/HollyHarry  

Apprenez-en plus sur le nouveau plan d’action de l’UE pour une économie circulaire et sur les demandes des députés européens pour réduire les déchets et rendre les produits plus durables.

Si nous continuons d’exploiter les ressources disponibles au même rythme, d’ici 2050, nous aurons besoin de trois planètes Terre pour satisfaire notre demande. Le stock de ressources limité et les enjeux climatiques nous poussent à transiter d’une économie "extraire-fabriquer-jeter" à une économie circulaire, neutre en carbone, durable sur le plan écologique et non toxique.

La crise que nous traversons actuellement met en lumière les faiblesses des chaînes de ressources et de valeur, impactant les PME et l’industrie. Une économie circulaire réduirait les émissions de CO2 tout en stimulant la croissance et en créant de l’emploi.

Apprenez-en plus sur la définition et les avantages de l’économie circulaire.

Plan d’action de l’UE sur l’économie circulaire

 

En mars 2020, la Commission européenne a proposé un nouveau plan européen sur l’économie circulaire s’inscrivant dans les objectifs de neutralité carbone d’ici 2050 convenus dans le pacte vert. Ce plan se concentre sur la prévention et la gestion des déchets et a pour objectif de soutenir la croissance, la compétitivité et le leadership mondial de l’UE dans le secteur.

Lors d'un vote le 9 février, le Parlement a appelé à des objectifs contraignants pour 2030 pour l’utilisation des matières et l’empreinte de consommation. Ce rapport sera soumis au vote durant la session plénière de février.

Transiter vers des produits durables


Afin que les produits présents sur le marché européen soient durables, climatiquement neutres et efficaces dans l’utilisation des ressources, la Commission a proposé d’élargir le champ d’application de la directive sur l ‘écoconception (Ecodesign) pour y inclure les produits non liés à l’énergie. Les députés européens souhaitent que ces nouvelles règles soient d’application en 2021.


Les députés soutiennent également des initiatives visant à lutter contre l’obsolescence programmée, à améliorer la durabilité et la réparabilité des produits et à renforcer les droits des consommateurs à travers le “droit à la réparation”. Ils insistent sur le fait que les consommateurs ont le droit à être correctement informés sur l’impact environnemental des produits et des services qu’ils achètent et demandent à la Commission de présenter des propositions afin de lutter contre le « greenwashing ».



Rendre les secteurs clés circulaires

Les notions de circularité et de durabilité doivent être appliquées à chaque étape de la chaine de valeur afin de rendre l’économie pleinement circulaire. Pour y parvenir, le plan d’action de la Commission européenne met en évidence sept secteurs essentiels devant être transformés :

Les plastiques

Les députés européens soutiennent la stratégie européenne sur les matières plastiques dans une économie circulaire, qui devrait signer la fin de l’utilisation des micro plastiques.

Apprenez-en davantage sur la stratégie de l’UE pour réduire les déchets plastique.

Textiles

La filière textile exerce une forte pression sur les ressources en matières premières primaires et en eau et moins d’1 % des textiles produits dans le monde sont recyclés. Les députés souhaitent que de nouvelles mesures soient prises pour lutter contre la libération de microfibres et que de nouvelles normes plus strictes soient appliquées sur l’utilisation de l’eau.

Découvrez comment la production de textile affecte l’environnement.

Matériel électronique et TIC

Les déchets électriques et électroniques, ou e-déchets, est un des flux de déchets dont la croissance est la plus rapide dans l’UE et on estime que moins de 40 % de ces déchets sont recyclés dans l’UE. Les députés souhaitent que l’UE promeuve l’allongement de la durée de vie des produits grâce à la réutilisation et la réparabilité des produits.

Apprenez-en plus sur les déchets électroniques dans l’UE.


Produits alimentaires, eau et nutriments

On estime que 20% de la production de denrées alimentaires dans l’UE est gaspillée ou perdue. Les députés appellent à réduire le gaspillage alimentaire de moitié d’ici à 2030 à travers la stratégie de la ferme à la table.

Emballages

En 2017, la quantité de déchets d’emballages en Europe a atteint un niveau record. Les nouvelles règles ont pour objectif de s’assurer que tous les emballages mis sur le marché de l’Union soient réutilisables ou recyclables d'une manière économiquement viable d’ici à 2030.


Batteries et véhicules

Les députés étudient des propositions demandant que les batteries soient produites avec la plus faible incidence possible sur l’environnement, au moyen de matériaux obtenus en respectant les droits de l’homme ainsi que les normes sociales et écologiques.


Construction et bâtiments

Le secteur de la construction représente plus de 35 % de la production totale de déchets de l’Union européenne. Les députés souhaitent que la durée de vie des bâtiments soit augmentée, demandent des objectifs de réduction de l’empreinte carbone des matériaux utilisés et des exigences minimales en matière d'efficacité énergétique et de ressources.


Gestion et transfert de déchets

Chaque année, l’Union européenne génère 2,5 milliards de tonnes de déchets. Les députés européens demandent aux pays de l’UE d’accroître leur capacité de recyclage de qualité, de mettre fin à l’enfouissement déchets et de réduire le recours à l’incinération.

Apprenez-en plus sur la gestion des déchets dans l’UE.