Traite des êtres humains : plus de 20 millions de victimes dans le monde 

 
 

Partager cette page: 

Le nombre de victimes dans le monde et en Europe  

Selon les estimations, la traite des êtres humains concernerait plus de 20 millions de personnes dans le monde et pourrait générer jusqu’à 117 milliards d’euros de bénéfices par an. En cette journée de lutte contre la traite, découvrez ce que fait l’Union européenne pour mettre fin à ce crime.

En 2012, l’Union européenne a dénombré 10 998 victimes de traite présumées, enregistrées et identifiées.


95 % des victimes d’exploitation sexuelle étaient des femmes et des filles, et 70 % des victimes de travail forcé étaient des hommes. La majorité des victimes identifiées mais aussi des trafiquants étaient des ressortissants européens.


Les mesures prises par l’Union européenne


En 2011, le Parlement européen et le Conseil ont adopté une directive visant à lutter contre la traite des êtres humains dans l’Union européenne. Le texte propose de nombreuses actions de prévention et de soutien aux victimes. L’Union européenne a également développé une stratégie (2012-2016) comportant quarante mesures clés et a nommé un coordinateur européen de la lutte contre la traite.


En mai dernier, les députés ont évalué la mise en œuvre de la législation existante. Dans une résolution adoptée en juillet, ils ont également proposé de nouveaux outils pour lutter contre la traite dans les relations extérieures de l’Union.


« L’entrée en vigueur de la directive en 2011 a constitué un énorme progrès. Pourtant, nos approches restent trop différentes en Europe et les chiffres montrent que le nombre de victimes ne cesse d’augmenter », a déclaré Catherine Bearder, députée libérale britannique et rapporteur de la résolution évaluant la mise en œuvre de la directive européenne.  


« La crise migratoire que nous traversons actuellement rend la question de la traite encore plus pertinente. Nous devons faire le maximum en Europe pour protéger les milliers de mineurs non-accompagnés qui sont particulièrement exposés aux trafiquants et qui disparaissent trop facilement ».


La journée européenne de lutte contre la traite a été lancée en 2007 suite à une recommandation du Parlement européen et à une proposition de la Commission.