Les droits des passagers doivent avoir plus d'impact, selon la commission des transports 

Communiqué de presse 
 
 

Partager cette page: 

A traveler looks out of a window at the tarmac of an airport © BELGA_AFP_TEH ENG KOON  

Les passagers de tous les types de transport doivent disposer d'informations rapides, d'une aide en cas de perturbation du service et d'un accès non discriminatoire pour les personnes à mobilité réduite, afin de protéger leurs droits, souligne la commission du transport et du tourisme, dans un texte adopté mardi. Les députés pressent également la Commission européenne d'améliorer les procédures de plainte et d'éradiquer les conditions tarifaires déloyales.

Georges Bach (PPE, LU), qui a rédigé le rapport d'initiative, souligne la nécessité d'améliorer l'assistance à fournir aux passagers aériens en détresse via des points d'information et une assistance téléphonique assurée par toutes les compagnies aériennes desservant un aéroport donné.


Un personnel correctement formé doit être en mesure de prendre des décisions immédiates en matière de changement d’itinéraire ou de nouvelle réservation et de fournir une assistance en cas de perte de bagages ainsi que de demandes d'indemnisation et de remboursement, indique le texte, adopté par 43 voix pour et 1 abstention.


"En outre, nous avons besoin de formulaires uniformes multilingues (...) et d'un délai de traitement ainsi que d'une instance électronique unique ("clearing house“) pour les réclamations", a déclaré M. Bach lors du débat. Il a souligné que les droits des passagers devraient être mis en œuvre et appliqués de manière uniforme dans tous les États membres, dans l'intérêt des passagers et en vue de garantir une concurrence loyale entre les compagnies aériennes.


Les députés ont demandé, à l'unanimité, à la Commission de définir clairement les "circonstances extraordinaires" provoquant l'interruption des services pour lesquelles les compagnies ne peuvent être tenues responsables, dans sa proposition de révision des droits des passagers aériens qui sera présentée en novembre. Il convient également d'assurer une meilleure protection des passagers en cas de faillite d'une compagnie aérienne, ajoutent-ils.


Réservation en ligne: mettre fin aux pratiques déloyales


La Commission doit renforcer sa surveillance des sites Internet qui induisent les consommateurs en erreur lorsqu'ils réservent des billets, estiment les députés, et mettre en place un système de sanctions pour assurer le plein respect de la législation en vigueur sur la transparence des prix et les pratiques commerciales déloyales, telles que l'ajout de coûts non optionnels pour les cartes de crédit ou les opérations de manutention des bagages indiqués seulement à la fin du processus de réservation.


Sous la présidence de Brian Simpson (S & D, UK)