Partager cette page: 

Le groupe de haut niveau sur les "ressources propres" de l'UE a été officiellement lancé ce mardi par le Président du Parlement, Martin Schulz, le Président de la Commission, José Manuel Barroso, et la présidence grecque du Conseil, représentée par Antonis Samaras. Ce groupe sera présidé par l'ancien Premier ministre italien et ancien commissaire, Mario Monti, qui était également présent à Strasbourg.

Les projets pour la création du groupe ont été approuvés l'an dernier par les trois institutions lors des négociations sur le cadre financier pluriannuel (CFP) pour 2014-2020. Le groupe entreprendra une révision générale de la manière dont le budget de l'UE est financé, en vue de rendre le système des "ressources propres" plus simple, plus transparent et plus responsable. Le nouveau système devrait remplacer le dispositif actuel qui dépend des contributions des États membres. Une évaluation préliminaire devrait être disponible d'ici fin 2014.


Le Président Schulz a déclaré: "Il est grand temps de réexaminer le système actuel. Selon le traité de l'UE, le budget de l'Union européenne devrait être financé à partir de ressources propres, mais nous sommes toujours bloqués dans un système complexe et dépassé, comprenant de nombreuses exceptions, et principalement constitué des contributions des budgets nationaux. J'encourage M. Monti à débuter les travaux préparatoires dès que possible et j'attends avec impatience les discussions sur les premières propositions de modernisation".


Les membres du groupe seront désignés par les trois institutions européennes. Le groupe prendra en compte la contribution des parlements nationaux qui seront également invités à une conférence institutionnelle en 2016 afin d'évaluer les résultats des travaux.


Alain Lamassoure (PPE, FR), Ivailo Kalfin (S&D, BG) et Guy Verhofstadt (ADLE, BE) représenteront le Parlement européen au sein du groupe.