Nouvelle stratégie forestière de l'UE: une meilleure gestion peut stimuler l'emploi rural 

Communiqué de presse 
 
 

Partager cette page: 

La nouvelle stratégie forestière de l'UE doit se concentrer sur la gestion durable des forêts, promouvoir l'utilisation efficace de leurs produits bruts, accroître la compétitivité de l'industrie sylvicole pour ainsi créer des emplois, souligne une résolution non-législative votée par le Parlement mardi.

 "La nouvelle stratégie forestière de l'UE est une réponse bien nécessaire à la demande croissante sur les forêts et aux changements sociaux et politiques importants qui les ont touchées au cours des 15 dernières années. La filière bois a un potentiel énorme pour créer des emplois et stimuler la croissance. La nouvelle stratégie doit donc promouvoir l'utilisation durable de bois et d'autres matériaux de la forêt sans ajouter de la paperasserie pour les propriétaires et le secteur forestiers", a déclaré le rapporteur Elisabeth Köstinger (PPE, AT) à propos de la réponse du Parlement à la nouvelle stratégie forestière de l'UE.


Relever de nouveaux défis ensemble


L'UE a besoin d'une nouvelle stratégie commune globale pour relever les défis transfrontaliers tels que les incendies de forêts, le changement climatique, les catastrophes naturelles ou les espèces exotiques envahissantes, mais aussi pour renforcer les industries forestières et améliorer l'utilisation efficace des matières premières telles que le bois, le liège ou les fibres textiles. Cela stimulera la compétitivité de l'exploitation forestière de l'UE, améliorera son autosuffisance en bois, réduira son déficit commercial et stimulera l'emploi dans le secteur, précise la résolution qui a été adoptée par 566 voix pour, 66 contre et 45 abstentions .


Les États membres gèrent, l'UE coordonne


Les députés soutiennent le plan de la Commission européenne visant à élaborer, en étroite coopération avec les États membres de l'UE, les autorités locales et les propriétaires forestiers, un ensemble de critères ambitieux et objectifs pour gérer durablement les forêts. Mais ils insistent aussi sur le fait que des mesures spécifiques doivent rester du ressort des États membres. L'UE doit s'efforcer de mieux coordonner ses politiques liées aux forêts, mais ne devrait pas faire de la sylviculture une question de politique européenne, souligne la résolution.


Politique de l'énergie et lutte contre le changement climatique


Comme la demande d'énergie augmente de plus en plus, les forêts devraient jouer un rôle plus important dans le mélange énergétique future de l'UE, souligne la résolution. Mais les députés souhaitent aussi clarifier l'impact de l'effet de serre des différents usages de la biomasse forestière pour l'énergie; ils veulent aussi identifier les utilisations qui peuvent atteindre les principaux avantages de l'atténuation.


Plus de soutien à la recherche et aux jeunes sylviculteurs


Pour créer de nouveaux créneaux de production et assurer une utilisation plus intelligente des ressources disponibles, les députés souhaitent que la Commission et les États membres:


  • utilisent les programmes européens de recherche et développement (tels que Horizon 2020) et encouragent la recherche ciblée sur les nouveaux produits de bois rentables,

  • mettent l'accent sur la collecte de données à long terme au sein du nouveau système européen d'informations forestières, de manière à mieux comprendre les tendances forestières et également qu'ils utilisent le programme Copernic et d'autres initiatives spatiales de l'UE à cette fin, et

  • qu'ils mettent en place de nouveaux programmes de formation pour les jeunes sylviculteurs et utilisent tous les instruments et fonds européens disponibles pour les attirer dans l'industrie.

Mieux protéger les forêts dans le monde entier


Les députés appellent la Commission à finaliser l'examen de l'efficacité du règlement de l'UE sur le bois, qui vise à lutter contre l'exploitation forestière illégale et le placement de bois illicite sur le marché de l'UE et à élaborer un plan d'action pour prévenir la déforestation et la dégradation des forêts.


Note de contexte

 

La nouvelle stratégie forestière de l'UE devrait remplacer celle en vigueur depuis 1998.

 

Les forêts couvrent environ 40% de l'UE; elles absorbent et stockent actuellement environ 10% des émissions de carbone en Europe. Approximativement 60% des forêts de l'UE sont privées. Le secteur forestier emploie actuellement plus de 3 millions de personnes.

Aller à la page de la source

:"La filière bois a un potentiel énorme pour créer des emplois et de la croissance"

Elisabeth Köstinger (PPE, AT), rapporteur 
Partager cette citation: 
Faits 
  • 40% de la surface de l'UE sont couverts par les forêts 
  • 10% des émissions de carbone en Europe sont absorbés stockés par les forêts 
  • 60% des forêts européennes sont privées 
  • Plus de 3 millions d'Européens travaillent actuellement dans le secteur forestier de l'UE