Retour aux fondamentaux pour la politique européenne de voisinage 

Communiqué de presse 
Session plénière 
 
 

Partager cette page: 

La politique européenne de voisinage (PEV) doit retourner à son objectif original de créer un espace de prospérité, de stabilité, de sécurité et de bon voisinage, a estimé le Parlement lors d'un vote jeudi. L'UE doit revenir aux bases de la PEV et remettre ces objectifs au premier rang des priorités, disent les députés. Selon eux, la PEV révisée doit être plus politique et différentiée, et reposer sur les valeurs et principes de l'UE, la démocratie, l'état de droit, et les droits de l'homme.

"Élaborer de manière appropriée une politique de voisinage ambitieuse et tournée vers l'avenir est l'un des plus grands défis pour les relations extérieures de l'UE. Et nous avons plus que jamais besoin d'une PEV plus politique. L'Union européenne doit fait preuve de leadership et de vision dans son voisinage, car seul un voisinage démocratique, sûr, stable et prospère peut nous garantir à tous de meilleures perspectives pour l'avenir", a déclaré Eduard Kukan (PPE, SK), en charge de la résolution au Parlement.


Une PEV plus politique: désigner des représentants spéciaux


La politique révisée doit être plus stratégique, plus ciblée, plus flexible et plus cohérente, selon les députés. Ils demandent que les différentes difficultés que rencontrent les pays ainsi que leurs aspirations diverses fassent l'objet d'un soutien européen différentié et mieux ciblé. Pour garantir la coordination politique de la PEV révisée, le texte appelle à la désignation de représentants spéciaux pour l'espace oriental et l'espace méridional, qui seraient plus engagés dans les actions de l'Union dans le voisinage.


La résolution demande aussi que le soutien à la démocratie, à l'état de droit, à la bonne gouvernance, à la consolidation de l'État, aux droits de l'homme et aux libertés fondamentales soient au cœur de la PEV. L'Union et ses États membres devraient mettre en place des mesures incitatives et offrir leur savoir-faire pour entreprendre et appuyer des réformes démocratiques, conformément aux principes du "plus pour plus", ajoute le Parlement.


Renforcer la dimension de sécurité


L'environnement sécuritaire qui se détériore de manière notable dans le voisinage de l'UE demande l'intégration d'une composante de sécurité forte dans la PEV, avec des instruments politiques appropriés, affirme la résolution. L'Union doit mettre en place des capacités pour élargir le spectre des interventions de gestion des crises, pour aider ses voisins dans la construction de structures de sécurité appropriées, et pour promouvoir les initiatives conjointes des pays voisins dans le domaine de la sécurité, affirment les députés.


Construire des partenariats solides


Le Parlement souligne que la PEV doit s'inscrire dans la politique extérieure globale de l'Union et tenir compte des "voisins des voisins" qui poursuivent leurs propres intérêts dans le voisinage de l'UE. Par ailleurs, ils insistent sur le fait que l'Union devrait prévoir un financement suffisant en adéquation avec son engagement renforcé à l'égard de son voisinage, notamment par le biais du réexamen en 2017 de ses instruments de financement extérieur.


La résolution a été adoptée par 460 voix pour, 61 voix contre et 55 abstentions.



Procédure: résolution non législative