Renforcer le pouvoir des consommateurs sur le marché de l'énergie 

Communiqué de presse 
 
 

Partager cette page: 

Les consommateurs devraient exercer davantage de pouvoir sur le marché de l'énergie, ont affirmé les députés de la commission de l'industrie et de l'énergie jeudi. Ils recommandent des systèmes tels que les achats collectifs d'énergie pour les immeubles d'appartements, l'autoproduction d'énergie dans les ménages, de meilleurs outils de comparaison des prix pour tous ou encore la possibilité de changer plus facilement de fournisseur d'énergie ou de tarif.

Dans une résolution non contraignante dont le but est d'alimenter la législation sur l'Union de l'énergie, qui sera présentée par la Commission européenne, les députés demandent également d'utiliser les fonds européens pour mieux se concentrer sur la pauvreté énergétique.


Afin de permettre aux consommateurs de jouer un rôle plus actif sur le marché de l'énergie, les députés proposent:


  • d'introduire de nouveaux modèles de gestion, tels que des systèmes d'achats collectifs et des instruments financiers innovants, afin d'aider les consommateurs à avoir davantage recours à l'autoproduction, à l'autoconsommation et à des outils efficaces d'un point de vue énergétique;
  • de réduire au strict minimum les obstacles administratifs à de nouvelles capacités d'autoproduction, de raccourcir les procédures d'autorisation et de promouvoir des programmes communautaires/coopératifs dans le domaine de l'énergie; ainsi que
  • de mettre en place des conditions favorables et équitables pour les locataires et les personnes vivant dans des immeubles collectifs en leur permettant d'utiliser davantage l'autoproduction et des outils efficaces en matière d'énergie.

Tarifs clairs


Par ailleurs, les députés ont présenté une série de propositions afin de rendre les prix de l'énergie plus transparents, notamment grâce à:


  • des factures énergétiques plus fréquentes et plus simples afin de comprendre les contrats;
  • des mesures permettant aux consommateurs de comparer les différentes offres, même pour ceux qui ne disposent pas d'un accès Internet ou de compétences en la matière, et de déterminer s'ils peuvent épargner ou non de l'argent en changeant de fournisseur, comme:
                - des outils de comparaison indépendants, à jour et compréhensibles,
                - des informations aux consommateurs, via les factures énergétiques ou parallèlement, sur les tarifs les plus adéquats et avantageux pour eux en fonction de leur historique de consommation, et
                - la garantie que les consommateurs puissent changer le plus facilement possible de tarif s'ils le souhaitent, sans aucun frais de résiliation ni aucune indemnité;
  • mettre au point des tarifs dynamiques qui reflètent les périodes de pointe et les périodes creuses en termes de consommation d'énergie et qui soient transparents, comparables et clairement expliqués;
  • prévoir un accès facile et rapide aux données de consommation et coûts y afférents; et
  • développer des appareils et des réseaux intelligents qui permettent d'automatiser la gestion de la demande énergétique en réponse aux signaux du marché.

Pauvreté énergétique


Selon les députés, il faut s'attaquer aux causes profondes de la pauvreté énergétique - c'est-à-dire aux situations dans lesquelles des citoyens ne peuvent pas chauffer leur habitation ou consommer de l'électricité à des prix abordables. Les parlementaires demandent également que "les fonds alloués par l'Union en faveur de l'efficacité énergétique [...] et les aides accordées en faveur de l'autoproduction profitent avant tout aux consommateurs en situation de précarité énergétique et à faibles revenus".


"Des tarifs sociaux bien adaptés sont essentiels pour les citoyens à faibles revenus et vulnérables" et il convient de favoriser cette approche, précisent les parlementaires, et d'ajouter que "ces tarifs sociaux devraient être totalement transparents".


Prochaines étapes


Le Parlement dans son ensemble se prononcera sur la résolution lors de la deuxième session plénière de mai. Les recommandations alimenteront les prochaines propositions législatives sur la future Union de l'énergie.

Définitions 
  • Autoconsommation: lorsque le coût de l'électricité renouvelable autogénérée (obtenue principalement à partir de l'énergie solaire photovoltaïque) ne dépasse pas celui de l'énergie obtenue à partir du réseau public. 
  • Prosommateurs: personnes qui à la fois produisent et consomment de l'énergie à partir de sources renouvelables. 
  • Autoproduction: consommateurs qui utilisent le réseau pour stocker l'électricité qu'ils produisent à un moment donné afin de la consommer ultérieurement, sans devoir indiquer la valeur sur le marché de l'électricité, qui peut énormément varier entre le moment de la production et celui de la consommation.