Ouverture de la session plénière - Journée de l'Europe du 9 mai: "Il est temps de se battre pour l'Europe" 

Communiqué de presse 
Session plénière 
 
 

Partager cette page: 

De jeunes musiciens du Quatuor "AdAstra" du Conservatoire de Strasbourg jouent 'l'Ode à la joie" de Beethoven devant le Parlement pour célébrer le 9 mai.  

Le Président Schulz a rappelé la déclaration du ministre français des affaires étrangères, Robert Schuman, le 9 mai 1950 qui a ouvert la voie à la Communauté européenne du charbon et de l'acier, prédécesseur de l'Union européenne. Il a appelé les Européens d'aujourd'hui à faire preuve du même courage et à lutter pour garantir que la solidarité et la coopération pacifique au-delà des frontières - et non la haine, la violence et la destruction - façonnent la coexistence des nations en Europe.

Après une performance de "l'Ode à la joie" de Beethoven en session plénière, jouée par les jeunes musiciens du Quatuor Adastra du conservatoire de Strasbourg, M. Schulz a rappelé les messages de M. Schuman: les efforts pour sauvegarder la paix mondiale doivent correspondre aux dangers qui la menacent et l'Europe ne sera pas construite en une seule fois ni selon un plan unique; elle se fera par des réalisations concrètes, créant d'abord une solidarité de fait.


Il a ensuite illustré ces messages par des citations qui appellent au "réveil", prononcées par différentes figures, notamment le Pape François. Ce dernier a invité instamment les Européens à redécouvrir les valeurs fondatrices de l'UE et l'humanisme, et à construire à partir de là un nouveau modèle de paix et de coopération qui combatte la destruction et la violence.


D'autres orateurs cités par M. Schulz incluent le gynécologue congolais et lauréat du prix Sakharov Denis Mukwege, en novembre 2014, sur la défense de la dignité humaine et des droits de l'UE, le Président du Nigeria Muhammadu Buhari en février 2016, sur ses efforts pour lutter contre le fléau du sous-développement, et le Président du Portugal Marcelo Rebelo de Sousa, en avril 2016, qui a prédit que l'Europe, ayant surmonté la barbarie, surmontera le terrorisme, ou encore le Président de l'Estonie Toomas Hendrik Ilves qui a averti que des solutions renouant avec les États-nations pourraient ramener l'Europe à une ère pré-deuxième guerre mondiale.


M. Schulz a conclu en se déclarant convaincu que l'écrasante majorité des Européens croit encore que la coopération transfrontalière est le meilleur chemin à prendre. "Il est temps de se battre pour l'Europe", a-t-il conclu.


Changements de l'ordre du jour


Mercredi


Un débat sur "les progrès de la Turquie à satisfaire les exigences de la feuille de route de la libéralisation des visas" a été ajouté à l'ordre du jour de l'après-midi comme troisième point, après les déclarations du Conseil et de la Commission sur la restauration d'un système de Schengen fonctionnant pleinement. En conséquence, la séance est prolongée jusqu'à minuit.


Députés entrants / sortants


Lieve Wierinck (ADLE, BE) a remplacé Philippe De Backer en date du 4 mai 2016.


Le siège de Janusz Wojciechowski (ECR, PL) est devenu vacant à compter du 7 mai, après sa nomination en tant que membre de la Cour des comptes européenne.