Brexit: Déclaration de Guy Verhofstadt et du Brexit Steering Group du PE 

Communiqué de presse 
 
 

Partager cette page: 

Le Steering Group Brexit a rencontré Michel Barnier, négociateur pour l’UE sur le Brexit jeudi 25 juillet.

La déclaration commune suivante suit le 2ème tour des négociations entre l’UE et le Royaume-Uni.

« La semaine dernière s’est déroulée le premier tour réel des négociations Brexit entre l’Union européenne et le Royaume-Uni. C’était une opportunité  pour les deux parties de passer en revue les principaux problèmes et de recenser les nécessités d’explications additionnelles » ont déclaré les Membres du Steering Group Brexit. »

 

«Toutefois, si l’on souhaite que les négociations aboutissent dans les temps impartis, des progrès sur du contenu plus détaillé devront être réalisés sans tarder. Nous ne pourrons commencer à parler d’une nouvelle relation UE-RU que si des progrès suffisants ont été engrangés dans les trois domaines principaux du retrait: les droits des citoyens, le règlement financier et la question frontalière sur l’île d’Irlande. »

 

«Le Parlement européen ne le dira jamais assez, des progrès suffisants signifient des progrès dans l’ensemble des domaines, non uniquement un ou deux. Le Parlement européen indiquera formellement et en temps utile quand le point de « progrès suffisant » a été atteint »

 

« Pour être précis, le Parlement européen restera vigilant concernant les droits des citoyens et continuera à soutenir les droits pleins et entiers des citoyens européens au Royaume-Uni ainsi que des citoyens britanniques au sein de l’UE. C’est une mission essentielle du projet européen de protéger les droits fondamentaux de tous les citoyens, non de les amoindrir. »

 

« Le Parlement européen cherche particulièrement à sauvegarder pleinement les droits à la réunification familiale, à des soins de santé complets, le droit de vote aux élections locales, la transférabilité des droits (sociaux) et les règles relatives au droit de résidence permanent (en ce compris le droit de quitter le Royaume-Uni sans perdre ce statut). Simultanément, nous cherchons à éviter des charges administratives aux citoyens et souhaitons que les propositions attentatoires à la vie privée soient abandonnées, par exemple la proposition de contrôles systématiques des antécédents judiciaires. »

 

 

« Enfin, le Parlement européen souhaite que l’Accord de Retrait soit directement applicable et inclue un mécanisme par lequel la Cour de Justice de l’Union européenne puisse pleinement jouer son rôle. »

 

Note aux éditeurs

 

Membres du Steering Group Brexit  

Guy Verhofstadt

Elmar Brok

Roberto Gualtieri

Philippe Lamberts

Gabriele Zimmer

Danuta Hübner