Partager cette page: 

Audition du vice-président désigné Maroš Šefčovič  

Les commissions des affaires constitutionnelles et juridiques ont interrogé durant trois heures le candidat au portefeuille des relations interinstitutionnelles et de la prospective.

Les coordinateurs des groupes politiques des commissions des affaires constitutionnelles et des affaires juridiques se réuniront dans les 24 heures pour évaluer les performances du vice-président désigné Maroš Šefčovič.


Réduire la fracture entre les citoyens et les institutions de l’UE


Pendant son discours d’ouverture, Maroš Šefčovič a déclaré: "Le partenariat naturel entre le Parlement et la Commission doit évoluer pour devenir une gouvernance prospective de classe mondiale." Il a également rappelé que la Commission présenterait des propositions législatives fondées sur les résolutions du PE et s’est engagé à relancer les négociations sur le droit d’enquête du Parlement.


Les députés ont posé plusieurs questions sur les propositions visant à renforcer le partage d’informations via les ressources de recherche et les bases de données partagées de l’UE, et sur le rôle des citoyens et des parlements nationaux dans l’élaboration des futures législations européennes.


Les députés ont également interrogé le vice-président désigné sur le principe ‘‘pas de nouvel acte sans abrogation préalable d’un acte existant’’ (‘‘one in, one out’’) qui vise à réduire les formalités administratives, et ont reçu l’assurance que le Parlement jouerait un rôle clé dans la future Conférence sur l’avenir de l’Europe.


Le candidat a évoqué la nécessité de moderniser la plateforme REFIT, un groupe d’experts dont l’objectif est de simplifier les législations et de réduire les contraintes, et de s’inspirer des bonnes pratiques des gouvernements en ligne tout en traitant les problématiques liées à l’émergence de l’intelligence artificielle.


Revoir l’audition dans son intégralité


Point presse


À la fin de l’audition, les présidents des commissions concernées, Antonio Tajani et Lucy Nethsingha, ainsi que le vice-président désigné ont participé à un point presse à l’extérieur de la salle de réunion.


Revoir le point presse


Prochaines étapes


Sur la base des recommandations des commissions parlementaires, la Conférence des présidents décidera le 17 octobre si le Parlement a reçu suffisamment d'informations pour déclarer la procédure d'auditions close. Si tel est le cas, la plénière se prononcera sur l'approbation ou non de la Commission européenne dans son ensemble le 23 octobre, à Strasbourg.


Contexte


L’audition conjointe à laquelle participaient les députés de la commission des affaires constitutionnelles et de la commission des affaires juridiques était co-présidée par Antonio Tajani et Lucy Nethsingha. Les députés des commissions associées (industrie, recherche et énergie, ainsi que pétitions) ont également participé à l’audition.