Partager cette page: 

Audition du commissaire désigné Phil Hogan  

La commission du commerce international a interrogé le commissaire Phil Hogan, candidat au commerce, sur les futurs accords commerciaux et le respect des valeurs européennes.

Les coordinateurs des groupes politiques de la commission parlementaire se réuniront dans les 24 heures pour évaluer les performances du commissaire désigné Phil Hogan.


Commerce fondé sur des règles et l'équité


Lors de son discours d'introduction, M. Hogan a qualifié le commerce d'"élément vital de l'économie européenne" qui doit offrir de réelles opportunités aux Européens, mais qui "doit aussi promouvoir des valeurs telles que l'action climatique, le développement durable, les droits du travail et l'émancipation des femmes". L'Irlandais s'est prononcé en faveur d'un système commercial multilatéral stable, prévisible et fondé sur des règles, axé sur l'action climatique. La réforme de l'OMC est essentielle, a-t-il ajouté.


Les eurodéputés ont posé des questions sur les relations commerciales entre l'UE et les États-Unis et sur les voies possibles, compte tenu de la réticence du partenaire transatlantique à s'engager et de la volonté des États-Unis d'imposer des droits de douane. Plusieurs députés ont insisté sur la demande du Parlement européen de voir les accords commerciaux de l'UE mieux mis en œuvre et les partenaires commerciaux tenus responsables, notamment dans tout futur accord commercial entre l'UE et les pays du Mercosur. Les membres ont salué la création d'un poste de chef de l'application des législations commerciales proposé par Ursula von der Leyen à cette fin.


Par ailleurs, les députés ont questionné le commissaire désigné sur ses projets visant à garantir des conditions équitables en matière de commerce numérique, afin d’être en mesure de concurrencer les entreprises soutenues par l'État en Chine. D'autres ont demandé comment il entendait soutenir le commerce équitable et éthique et la diligence raisonnable obligatoire dans les chaînes d'approvisionnement pour exclure le travail des enfants et la déforestation.


Regarder l'enregistrement vidéo de l'audition dans son intégralité


Prochaines étapes


Sur la base des recommandations des commissions parlementaires, la Conférence des présidents décidera le 17 octobre si le Parlement a reçu suffisamment d'informations pour déclarer la procédure d'auditions close. Si tel est le cas, la plénière se prononcera sur l'approbation ou non de la Commission européenne dans son ensemble le 23 octobre, à Strasbourg.