Partager cette page: 

Audition de la commissaire désignée Jutta Urpilainen  

La commission du développement a interrogé la candidate au portefeuille des partenariats internationaux, Jutta Urpilainen, sur l’avenir de la coopération au développement.

Les coordinateurs des groupes politiques de la commission du développement se réuniront dans les 24 heures pour évaluer les performances de la commissaire désignée Jutta Urpilainen.


Stratégie UE-Afrique, égalité des genres et valeurs de l’UE


Pendant son discours d’ouverture, Jutta Urpilainen a déclaré que les objectifs de développement durable du Programme 2030 sont ‘‘une chance en or pour l’UE’’ de continuer à jouer un rôle moteur dans le soutien aux pays partenaires dans le but d’éradiquer la pauvreté dans le monde, tout en ‘‘promouvant des valeurs comme l’autonomisation des femmes et des jeunes filles en tant que condition préalable à des sociétés inclusives’’. L’égalité des genres devrait être une priorité et être intégrée dans toutes les politiques et tous les programmes, a-t-elle ajouté.


Les députés ont posé plusieurs questions sur les négociations en cours sur la proposition d’instrument de voisinage, de coopération au développement et de coopération internationale, sur l’accord post-Cotonou avec les pays africains, des Caraïbes et du Pacifique, et ils ont appelé à une plus grande transparence afin de mieux tenir informés le Parlement européen et le grand public.


Les députés ont également interrogé la commissaire désignée sur la façon de garantir que les valeurs de l’UE soient respectées, notamment en matière d’égalité des genres et d’autonomisation des femmes, qui sont une priorité dans la coopération internationale. Les députés ont enfin soulevé les questions du lien entre le développement et les défis liés à la migration, ainsi que de l’action climatique dans le cadre de l’accord de Paris.


Revoir l’audition dans son intégralité


Point presse


À la fin de l’audition, le président de la commission du développement, Thomas Tobé (PPE, SE), a participé à un point presse à l’extérieur de la salle de réunion.


Revoir le point presse


Prochaines étapes


Sur la base des recommandations des commissions parlementaires, la Conférence des présidents décidera le 17 octobre si le Parlement a reçu suffisamment d'informations pour déclarer la procédure d'auditions close. Si tel est le cas, la plénière se prononcera sur l'approbation ou non de la Commission européenne dans son ensemble le 23 octobre, à Strasbourg.