Partager cette page: 

Audition de la commissaire désignée Stella Kyriakides © European Union 2019 - EP  

La commission de l’environnement, de la santé publique et de la sécurité alimentaire a interrogé la Chypriote Stella Kyriakides, candidate au portefeuille de la santé.

Les coordinateurs des groupes politiques de la commission parlementaire se réuniront dans les 24 heures pour évaluer les performances de la commissaire désignée Stella Kyriakides.


Pesticides et perturbateurs endocriniens abordés


Lors de son discours d'introduction, Mme Kyriakides a déclaré que les changements environnementaux et démographiques auxquels sont confrontées les sociétés européennes ne pouvaient être traités que par le biais d’une approche "une seule santé", plaçant la bonne santé et une alimentation saine dans un seul et même cadre politique. Ses priorités incluent la nouvelle stratégie "de la ferme à la table" visant à améliorer la sécurité alimentaire, à lutter contre la résistance aux antimicrobiens et à garantir qu'un flux régulier de médicaments abordables soit disponible pour les citoyens.


Les députés ont posé plusieurs questions sur la manière dont la commissaire désignée comptait agir en matière de lutte contre le cancer, sur la situation des pesticides, sur les perturbateurs endocriniens, sur la santé des abeilles ainsi que sur les pistes pour améliorer la mise en œuvre de la législation européenne par les États membres.


Par ailleurs, les députés ont questionné la commissaire désignée sur la nécessité de débloquer la situation au Conseil concernant la législation relative à l'évaluation des technologies de la santé. Ils ont aussi soulevé les questions des approbations répétées d’importations d'OGM par la Commission européenne, de la protection des consommateurs contre la fraude alimentaire et de la disponibilité des traitements oncologiques.


Revoir l’audition dans son intégralité


Point presse


À la fin de l’audition, la commissaire désignée a participé à un point presse à l’extérieur de la salle de réunion.


Revoir le point presse


Prochaines étapes


Sur la base des recommandations des commissions parlementaires, la Conférence des présidents décidera le 17 octobre si le Parlement a reçu suffisamment d'informations pour déclarer la procédure d'auditions close. Si tel est le cas, la plénière se prononcera sur l'approbation ou non de la Commission européenne dans son ensemble le 23 octobre, à Strasbourg.


La commission de l’agriculture était associée à cette audition.