Partager cette page: 

Audition de la commissaire désignée Elisa Ferreira (Portugal - Cohésion et réformes).  

La commission du développement régional a interrogé trois heures durant Elisa Ferreira, candidate portugaise au portefeuille de la cohésion et des réformes.

Les coordinateurs des groupes politiques de la commission se réuniront dans les 24 heures pour évaluer les performances de la commissaire désignée.


Aucune région ne sera laissée de côté


Dans son discours d’ouverture, Mme Ferreira a déclaré que la politique de cohésion devait être la priorité de l’agenda de l’UE, et a plaidé pour davantage de cohérence entre les politiques européennes. Elle a affirmé que les réformes structurelles et la cohésion devaient se renforcer mutuellement. Elle a souligné sa volonté de bâtir une politique de cohésion sur mesure pour toutes les régions, qu’elles soient ultrapériphériques, montagneuses ou charbonnières. Son leitmotiv est: ‘‘aucune région ne sera laissée de côté’’. Elle a ajouté que les dépenses relatives à la politique de cohésion devaient être solidement liées au pacte vert européen et aux objectifs numériques. Elle s’est également engagée à bâtir un partenariat spécial et solide avec la commission du développement régional tout au long de son mandat.


Les députés ont posé des questions sur la manière dont elle comptait défendre un budget solide pour la cohésion dans le prochain CFP, réduire les disparités territoriales et simplifier et accélérer la mise en œuvre de la politique de cohésion. D’autres questions faisaient référence au rôle de la politique de cohésion dans la lutte contre le changement climatique et l’objectif d’une économie neutre en carbone, ainsi qu’à la proposition de ‘‘fonds de transition équitable’’, qui vise à soutenir les régions les plus affectées par la transition vers l’économie verte. Les députés ont également interrogé la commissaire désignée sur les conditionnalités liées à la macro-économie et à l’État de droit.


Revoir l’audition dans son intégralité


Point presse


Après l’audition, le président de la commission, Younous Omarjee (GUE/NGL, FR), et la commissaire désignée, Elisa Ferreira, ont participé à un point presse à l’extérieur de la salle de réunion.


Revoir le point presse


Prochaines étapes


Sur la base des recommandations des commissions parlementaires, la Conférence des présidents décidera le 17 octobre si le Parlement a reçu suffisamment d'informations pour déclarer la procédure d'auditions close. Si tel est le cas, la plénière se prononcera sur l'approbation ou non de la Commission européenne dans son ensemble le 23 octobre, à Strasbourg.


Contexte


Les députés des commissions associées (commission des budgets et commission des affaires économiques et monétaires) ont également participé à l’audition.