Partager cette page: 

Audition du commissaire désigné Janez Lenarčič (Slovénie - Gestion des crises).  

La commission du développement a interrogé Janez Lenarčič, le commissaire désigné slovène, candidat au portefeuille de la gestion des crises.

Les coordinateurs des groupes politiques de la commission se réuniront dans les 24 heures pour évaluer les performances du candidat.


Réduction des risques de catastrophes, aide humanitaire et valeurs de l’UE


Dans son discours d’ouverture, M. Lenarčič a déclaré que l’aide humanitaire était au cœur de la réponse de l’UE aux crises et aux catastrophes, car elle stabilise les sociétés qui en bénéficient, démontre le leadership de l’UE et construit des coalitions fondées sur les valeurs européennes. Ses priorités incluent le renforcement des capacités de réponse de l’UE et de la réduction des risques, ainsi que l’intégration de l’aide humanitaire, des politiques de développement et environnementales. Il a ajouté que cela garantirait une efficacité de l’aide, notamment à destination des groupes vulnérables, comme les enfants, les jeunes filles et les femmes.


Les députés ont posé des questions sur la façon dont le commissaire désigné comptait garantir que l’aide humanitaire soit guidée par les valeurs de l’UE et le principe d’impartialité plutôt que par des objectifs de politique étrangère. Ils ont également interrogé M. Lenarčič sur les mesures permettant de protéger les civils et d’assurer la sécurité des travailleurs humanitaires dans les cas de crises complexes, sur les réponses efficaces à apporter aux catastrophes nationales et d’origine humaine, ainsi qu’au changement climatique.


Les députés ont également demandé au commissaire désigné comment il comptait garantir que la Commission européenne tienne les promesses faites lors du sommet humanitaire mondial de 2016.


Revoir l’audition dans son intégralité


Point presse


Après l’audition, le président de la commission, Thomas Tobé (PPE, SE), a participé à un point presse à l’extérieur de la salle de réunion.


Revoir le point presse


Prochaines étapes


Sur la base des recommandations des commissions parlementaires, la Conférence des présidents décidera le 17 octobre si le Parlement a reçu suffisamment d'informations pour déclarer la procédure d'auditions close. Si tel est le cas, la plénière se prononcera sur l'approbation ou non de la Commission européenne dans son ensemble le 23 octobre, à Strasbourg.


Les députés de la commission de l’environnement ont été associés et ont également participé à cette audition.