Partager cette page: 

Audition de la commissaire désignée Kadri Simson (Estonie - Energie).  

La commission de l’industrie, de la recherche et de l’énergie a interrogé Kadri Simson, candidate estonienne au portefeuille de l’énergie.

La présidente et les coordinateurs des groupes politiques de la commission se réuniront dans les 24 heures pour évaluer les performances de la commissaire désignée estonienne.


Financer la transition énergétique pour atteindre les objectifs climatiques


Dans son discours d’ouverture, Mme Simson a déclaré qu’elle pensait que l’énergie avait un rôle central à jouer dans le pacte vert européen, qui sera présenté dans les 100 jours suivant l’installation de la nouvelle Commission. Elle s’est engagée à réviser la législation européenne dans le domaine de l’énergie, avec pour objectif de rendre l’UE neutre en carbone d’ici 2050. D’ici 2021, l’UE devrait relever ses objectifs de réduction à l’horizon 2030 afin de réduire les émissions de CO2 d’au moins 50%, voire de 55%. Cela est possible tout en restant compétitif au niveau mondial, a assuré Mme Simson.


Les députés ont posé plusieurs questions à la commissaire désignée sur la façon de financer la réforme du bouquet énergétique européen et d’atteindre les objectifs climatiques de l’UE. ‘‘Via le budget de l’UE et en faisant de la Banque européenne d’investissement une banque climatique’’, a-t-elle répondu.


Les députés ont rappelé l’importance du fonds de transition équitable pour aider les régions les plus dépendantes de la production de charbon à assurer la transition vers les énergies renouvelables. Ils ont souligné que cette transition devait garantir une énergie abordable pour tous les consommateurs. Les députés ont souhaité également savoir si la commissaire désignée soutenait l’augmentation des objectifs 2030 de l’UE sur les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique.


Au cours de l’audition, les députés ont également évoqué d’autres sujets comme la sécurité énergétique, l'approvisionnement en gaz, les champs d’éoliennes offshore, la recherche, l’énergie nucléaire ou encore le captage et le stockage du carbone.


Revoir l’audition dans son intégralité


Point presse


Après l’audition, la présidente de la commission, Adina-Ioana Vălean (PPE, RO), ainsi que la commissaire désignée ont participé à un point presse à l’extérieur de la salle de réunion.


Revoir le point presse


Prochaines étapes


Sur la base des recommandations des commissions parlementaires, la Conférence des présidents décidera le 17 octobre si le Parlement a reçu suffisamment d'informations pour déclarer la procédure d'auditions close. Si tel est le cas, la plénière se prononcera sur l'approbation ou non de la Commission européenne dans son ensemble le 23 octobre, à Strasbourg.