Partager cette page: 

Audition du commissaire désigné Virginijus Sinkevičius (Lituanie - environnement et océans)  

Les commissions de l’environnement et de la pêche ont interrogé Virginijus Sinkevičius, candidat au portefeuille de l’environnement et des océans.

Les coordinateurs des groupes politiques et les présidents des deux commissions se réuniront dans la soirée pour évaluer les performances du candidat lituanien.


Forêts, biodiversité et gouvernance des océans


Dans son discours d’ouverture, M. Sinkevičius a mentionné trois priorités pour le dossier environnemental: la biodiversité, l’économie circulaire et la stratégie "zéro pollution". Il s'est prononcé en faveur d'un travail au niveau mondial pour atteindre l'équivalent de l'accord de Paris sur le climat au niveau de la biodiversité. Il a dit vouloir appliquer les politiques de l’économie circulaire à de nouveaux secteurs, comme les textiles, l’alimentation et le secteur des technologies de l’information et de la communication. Afin de lutter contre la pollution, il a annoncé vouloir se concentrer sur les défis des produits chimiques dangereux, des perturbateurs endocriniens ainsi que de la libération de nutriments, de produits pharmaceutiques et de microplastiques dans l’eau.


Concernant la pêche, il s’est engagé à mettre pleinement en œuvre la politique commune de la pêche et à procéder à sa future évaluation. Il a ajouté que l’UE devait rester un leader mondial pour la durabilité des pêches et la gouvernance des océans. Par ailleurs, il a mentionné l’importance d’océans en bonne santé afin de garantir des stocks de poissons sains ainsi que des communautés de pêcheurs prospères.


Les députés ont posé plusieurs questions sur la manière dont les politiques environnementales de l’UE pouvaient renforcer le rôle des forêts en tant que puits de carbone et réservoirs de la biodiversité ainsi que lutter contre la pollution de l’air due à l’agriculture et l’industrie. Ils ont aussi interrogé le commissaire désigné sur la pollution plastique, le suremballage et l'écoconception.


Les questions concernant la pêche étaient liées à l’accord réciproque voulu sur l’accès aux eaux et aux ressources si le Royaume-Uni quitte l’UE, à des sujets relatifs à l’emploi et à la jeunesse pour les petites communautés de pêcheurs, aux plans de pêche pluriannuels ainsi qu’à l’avenir du Fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche.


Revoir l’audition dans son intégralité


Point presse


Après l’audition, le commissaire désigné a participé à un point presse à l’extérieur de la salle de réunion.


Revoir le point presse


Prochaines étapes


Sur la base des recommandations des commissions parlementaires, la Conférence des présidents décidera le 17 octobre si le Parlement a reçu suffisamment d'informations pour déclarer la procédure d'auditions close. Si tel est le cas, la plénière se prononcera sur l'approbation ou non de la Commission européenne dans son ensemble le 23 octobre, à Strasbourg.


Contexte


L’audition a été co-présidée par Chris Davies (Renew Europe, UK; président de la commission de la pêche) et Pascal Canfin (Renew Europe, FR; président de la commission de l’environnement, de la santé publique et de la sécurité alimentaire). La commission de l’agriculture était associée à cette audition.