Partager cette page: 

Audition du vice-président désigné Margarítis Schinas (Grèce - Protection de notre mode de vie européen).  

Les commissions de la culture et des libertés civiles ont interrogé Margarítis Schinas, candidat vice-président au portefeuille de la ‘‘protection de notre mode de vie européen’’.

Les coordinateurs des groupes politiques des commissions se réuniront plus tard dans la soirée pour évaluer les performances du candidat grec.


Mode de vie européen


Dans son discours d’ouverture, M. Schinas a expliqué que ses priorités seraient de rendre la société européenne plus juste et plus inclusive, de conclure un nouveau pacte sur l’asile et la migration et de parachever l’Union de la sécurité. Il a défendu l’intitulé du portefeuille que lui a assigné la Présidente élue, Ursula von der Leyen, soulignant que ‘‘les populistes devaient se sentir menacés par nos valeurs’’.


Des députés de divers groupes politiques ont critiqué l’intitulé de son portefeuille et ont exigé qu’il soit abandonné, afin de ne pas nourrir les points de vue extrémistes et l’idée de ‘‘eux contre nous’’. Les députés ont également interrogé le vice-président désigné sur la migration et la politique en matière d’asile.


Le candidat a répondu que ‘‘l’Europe serait toujours une terre d’asile’’, mais que ceux qui n’avaient pas le droit de rester devront rentrer chez eux. Il a également salué le travail des ONG et plaidé pour des canaux de migrations légaux.


Éducation et culture


Margarítis Schinas s’est engagé à faire de l’espace européen de l’éducation une réalité et à moderniser le système éducatif. Il a également défendu la création d’une garantie pour l’enfance européenne, afin d’assurer les soins nécessaires à tous les enfants.


Les députés ont demandé au vice-président désigné quelles mesures permettraient de garantir aux jeunes européens d’acquérir le savoir et les compétences nécessaires dans une société en mutation et à l’ère numérique, ainsi que des actions concrètes dans le domaine de l’éducation, afin de contribuer à l’inclusion et à l’intégration, notamment pour les migrants.


Revoir l’audition dans son intégralité


Point presse


À l’issue de l’audition, le président de la commission des libertés civiles, Juan Fernando López Aguilar (S&D, ES) ,et la présidente de la commission de la culture, Sabine Verheyen (PPE, DE) ont participé à un point presse à l’extérieur de la salle de réunion.


Revoir le point presse


Prochaines étapes


Sur la base des recommandations des commissions parlementaires, la Conférence des présidents décidera le 17 octobre si le Parlement a reçu suffisamment d'informations pour déclarer la procédure d'auditions close. Si tel est le cas, la plénière se prononcera sur l'approbation ou non de la Commission européenne dans son ensemble le 23 octobre, à Strasbourg.

Contexte

Les députés de la commission associée de l'emploi et des affaires sociales ont également participé à cette audition.