Partager cette page: 

Audition de la vice-présidente désignée Dubravka Šuica (Croatie - Démocratie et démographie).  

La commission des affaires constitutionnelles a interrogé Dubravka Šuica, candidate croate au portefeuille de la démocratie et de la démographie.

Les coordinateurs des groupes politiques de la commission se réuniront dans les 24 heures pour évaluer les performances de la vice-présidente désignée croate.


Participation des citoyens à la démocratie européenne et changement démographique


Dans son discours d’ouverture, Mme Šuica s’est engagée à améliorer la participation des citoyens à la démocratie européenne et à traiter la question du changement démographique en Europe, qu’elle considère comme ‘‘une raison profonde de la perte de confiance de certains en notre démocratie’’. La vice-présidente désignée a affirmé qu’elle s’engagerait personnellement et pleinement dans l’organisation d’une conférence sur l’avenir de l’Europe en 2020.


Les députés de la commission des affaires constitutionnelles ont souligné la nécessité pour les autorités locales et les parlements nationaux d’être impliqués plus étroitement dans le cadre de cette conférence. Elle a répondu que le cadre institutionnel de l’UE ferait l’objet d’un débat avec le Parlement européen, notamment le système des Spitzenkandidaten et des listes transnationales. Elle a également déclaré vouloir soutenir le droit d’initiative du Parlement européen.


Les députés ont également posé plusieurs questions sur la migration ainsi que sur les droits des minorités et des femmes. Ils ont aussi rappelé à Mme Šuica, qui a été eurodéputée de nombreuses années, qu’elle avait voté contre une résolution du Parlement appelant à une optimisation de la santé et des droits génésiques et sexuels et contre une résolution demandant d’appliquer la procédure liée à l’article 7 à l’encontre de la Hongrie.


Revoir l’audition dans son intégralité


Point presse


Après l’audition, le président de la commission, Antonio Tajani (PPE, IT), et la vice-présidente désignée ont participé à un point presse à l’extérieur de la salle de réunion.


Revoir le point presse


Prochaines étapes


Sur la base des recommandations des commissions parlementaires, la Conférence des présidents décidera le 17 octobre si le Parlement a reçu suffisamment d'informations pour déclarer la procédure d'auditions close. Si tel est le cas, la plénière se prononcera sur l'approbation ou non de la Commission européenne dans son ensemble le 23 octobre, à Strasbourg.


Contexte


Les députés des commissions associées de l’emploi et des affaires sociales et des droits des femmes et de l’égalité des genres ont également participé à cette audition.