Partager cette page: 

Audition de la commissaire désignée Adina-Ioana Vălean (Roumanie) - Transports  

La commission des transports et du tourisme a interrogé jeudi après-midi la commissaire désignée Adina-Ioana Vălean, candidate roumaine au portefeuille des transports.

Les coordinateurs des groupes politiques et la présidente de la commission se réunissent à 16h30 pour évaluer les performances de Mme Vălean.


La liberté de circulation est très appréciée des citoyens européens, ce que les transports rendent possible, a souligné Mme Vălean dans son discours d’ouverture. En ce qui concerne le pacte vert européen, la candidate roumaine a affirmé qu’il ne pouvait être parachevé sans mettre l’accent sur les transports, et que l'écologisation de la mobilité devait servir les intérêts des citoyens. Alors que des efforts supplémentaires sont nécessaires pour atteindre les objectifs en matière de neutralité carbone, il faut que cela soit économiquement réalisable pour être accepté par les citoyens, a-t-elle ajouté. La numérisation et l’automatisation impliquent d’énormes changements pour le secteur, mais ils ne peuvent pas avoir un coût humain, d'où la nécessité de se concentrer davantage sur la formation et le recyclage professionnels, a-t-elle précisé.


Pacte vert, conditions de travail et connexions en Europe


La commissaire désignée a affirmé qu’elle travaillerait en vue d’améliorer la sécurité routière et qu’elle œuvrerait à l’achèvement du ciel unique européen afin de réduire la congestion de l’espace aérien et les émissions. Elle redoublera également d’efforts pour accroître la part des véhicules propres et le déploiement de points de ravitaillement et de recharge disponibles publiquement. Alors que l’UE dispose d’un cadre robuste sur les droits des passagers, elle doit également aller plus loin, a-t-elle estimé. En matière d’investissements dans les infrastructures, elle a déclaré qu’elle défendrait le budget du Mécanisme pour l’interconnexion en Europe dans le prochain cadre financier pluriannuel.


Les députés de plusieurs groupes ont interrogé Mme Vălean sur les actions et initiatives spécifiques qu’elle envisageait de prendre dans le contexte du pacte vert, sur les mesures de soutien aux travailleurs du secteur et sur la manière d’améliorer les connexions de transport dans les régions reculées. Alors que certains députés ont souligné l’importance d’achever le ciel unique européen afin de réduire les émissions, d’autres ont également demandé à la commissaire désignée si elle avait l’intention de soutenir d’autres mesures telles que la taxation du kérosène pour le secteur de l’aviation et des projets de protection du climat financés par l’UE.


Par ailleurs, certains députés ont exprimé leur inquiétude quant au fait que le pacte vert puisse conduire à une réduction de la compétitivité des entreprises européennes et ils ont souhaité savoir comment la Commission soutiendrait les PME dans ce contexte.


Revoir l’audition dans son intégralité


Point presse


Après l’audition, la présidente de la commission, Karima Delli (Verts/ALE, FR), a participé à un point presse à l’extérieur de la salle de réunion.


Revoir le point presse


Prochaines étapes


Sur la base des recommandations des commissions parlementaires, la Conférence des présidents décidera le 21 novembre si le Parlement a reçu suffisamment d'informations pour déclarer la procédure d'auditions close. Si tel est le cas, la plénière se prononcera sur l'approbation ou non de la Commission européenne dans son ensemble le 27 novembre, à Strasbourg.