Partager cette page: 

  • Délégation du Parlement européen en visite à Malte les 3 et 4 décembre pour une mission d’information 
  • Les députés s’entretiendront avec la société civile, le gouvernement et les autorités de Malte, ainsi que la famille de Daphne Caruana Galizia 

Suite aux développements à Malte dans l’enquête sur le meurtre en 2017 de Daphne Caruana Galizia, les députés se rendront sur place les 3 et 4 décembre pour dresser le bilan de la situation.

Au vu du derniers événements politiques et judiciaires à Malte et afin de continuer à défendre l’État de droit dans l’UE, le Parlement européen a décidé d’envoyer une délégation pour une mission d’information afin d’évaluer la situation sur le terrain. La délégation, qui devrait arriver ce 2 décembre en soirée à Malte, se compose des députés suivants (un par groupe politique):



Pendant ces deux jours, outre les rencontres avec la famille de Daphne Caruana Galizia et des représentants de la société civile, dont des ONG et des journalistes, les députés s’entretiendront avec:


  • le Premier ministre Joseph Muscat et le ministre de la justice, de la culture et des collectivités locales Dr Owen Bonnici;
  • le Président de la République de Malte George Vella;
  • le procureur général Dr Peter Grech;
  • le Président de la chambre des représentants Hon Anġlu Farrugia;
  • le Directeur général de la police Lawrence Cutajar; et
  • des représentants de l’ordre des avocats de Malte.

Une conférence de presse se tiendra avant le départ des députés mercredi (vers 13h30) au bureau d’information du Parlement européen à La Valette. Des informations supplémentaires, notamment sur l’intégralité du programme de la délégation, seront disponibles prochainement.


Vous pouvez prendre contact avec la présidente de la délégation Sophie In ‘t Veld par le biais de son conseiller politique Christian Kroekel: christian.kroekel@europarl.europa.eu.


Toutes les autres questions des médias devront être adressées à l’attaché de presse accompagnant la délégation, John Schranz: john.schranz@europarl.europa.eu.


Contexte


Suite aux visites effectuées à Malte et en Slovaquie après les meurtres de la blogueuse et journaliste maltaise Daphne Caruana Galizia et du journaliste slovaque Ján Kuciak et de sa fiancée, la commission des libertés civiles a mis en place son groupe de surveillance de l’État de droit en juin 2018. Après avoir examiné les préoccupations suscitées par l'état d'avancement des enquêtes ainsi que les allégations de harcèlement, d'intimidation, de corruption et de fraude, le rapport final a mis en évidence de graves manquements à l'État de droit.


Au cours de la 9e législature, le groupe de surveillance de la démocratie, de l'État de droit et des droits fondamentaux suivra les questions liées dans tous les États membres jusqu'au 31 décembre 2021 et en fera rapport. De nouvelles questions pourront être ajoutées au champ d'application du groupe si les membres représentant la majorité d'une commission sont d'accord.


Le groupe de surveillance continue d'examiner la situation à Malte. Lors de sa dernière réunion du 28 novembre, il a débattu des derniers développements dans le pays et a reçu une mise à jour d'Europol en ce qui concerne le soutien apporté par l'Agence européenne. Il rappelle sa résolution de mars 2019, en particulier la nécessité d'une clarté totale et d'une justice dans l'affaire du meurtre de Daphné Caruana Galizia.