Partager cette page: 

  • Les députés saluent le fait que le plan vise la neutralité carbone d’ici 2050 
  • Pour y parvenir, il faut accroître l’objectif de réduction des émissions d’ici 2030 à 55% 
  • Le PE est en faveur d’un plan d’investissement durable ambitieux pour parvenir au pacte vert 
Les investissements dans l’énergie renouvelable, pour parvenir à la neutralité carbone, devraient créer de l’emploi ©Shutterstock.com/Jodi C  

Les députés soutiennent le pacte vert européen mais soulignent les défis, notamment garantir une transition juste et inclusive et fixer des objectifs intermédiaires élevés.

Le Parlement européen a adopté mercredi sa position sur le pacte vert européen, présenté en décembre en plénière par la Présidente de la Commission, Ursula von der Leyen. Les députés saluent le pacte vert européen et font part de leur soutien en faveur du plan d’investissement durable afin de contribuer à combler le fossé des investissements. Ils appellent également à un mécanisme de transition doté d’un financement adéquat.


Accélérer les réductions des émissions de gaz à effet de serre

Le Parlement souhaite que la future législation sur le climat inclue des ambitions plus élevées pour l’objectif européen de réduction des émissions en 2030 (55% en 2030 comparé à 1990, au lieu de "au moins 50% et vers un objectif de 55%" tel que proposé par la Commission). L’UE devrait adopter ces objectifs bien avant la conférence de l’ONU sur le changement climatique prévue en novembre cette année, estiment les députés. Par ailleurs, ils sont en faveur d’un objectif intermédiaire pour 2040 afin de garantir que l’Union soit sur la voie de la neutralité carbone pour 2050.


Pour réduire le risque de fuites de carbone dues aux différences en termes d’ambition climatique au niveau international, le Parlement demande un mécanisme d'ajustement carbone aux frontières respectueux des règles de l’OMC.


Les députés soulignent qu’ils modifieront toute proposition législative pour répondre aux objectifs du pacte vert. Des objectifs plus élevés pour les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique, notamment des objectifs nationaux contraignants pour chaque État membre dans le cas de l’efficacité énergétique, ainsi qu’une révision d’autres législations européennes dans le domaine du climat et de l’énergie sont nécessaires d’ici juin 2021, ajoutent-ils.


La résolution a été adoptée par 482 voix pour, 136 contre et 95 abstentions.


Citation

Le président de la commission de l’environnement, Pascal Canfin (RE, FR), a déclaré: "Le Parlement a soutenu à une large majorité la proposition de la Commission sur le pacte vert européen et se félicite qu’au cœur de son action il y ait une cohérence entre toutes les politiques de l’Union avec les objectifs du pacte vert. Sur l’agriculture, la politique commerciale, la gouvernance économique - tous ces sujets doivent maintenant être vus et analysés à la lumière du pacte vert."