Partager cette page: 

  • Déception quant à l’échec du récent sommet européen consacré au budget 
  • Les crises sanitaires et migratoires actuelles sont la preuve de la nécessité d’un budget de l’UE solide 
  • La proposition sur la table du Conseil aurait rendu l’UE ‘‘non pertinente’’ 
Le Président du Conseil, Charles Michel, reconnait en plénière l'échec du récent sommet européen consacré au budget.  

Les députés déplorent que les États membres ne soient pas prêts à donner à l’UE les ressources nécessaires pour relever les défis auxquels l’Union fait face.

‘‘Mieux vaut pas d’accord qu’un mauvais accord’’, ont souligné les députés à l’évocation du récent sommet européen qui s’est achevé sans que les États membres ne trouvent un accord sur une position commune concernant le prochain cadre financier pluriannuel (CFP 2021-2027). Ils ont exhorté la Commission à présenter un plan d’urgence compte tenu des retards auxquels le prochain budget à long terme sera inévitablement confronté, afin de protéger les bénéficiaires tels que les villes, les régions, les étudiants, les chercheurs, les entreprises et les ONG dans toute l’Europe.


Après que le Président du Conseil européen, Charles Michel, a reconnu en plénière l’échec du sommet sur le budget des 20-21 février, les députés ont critiqué la proposition sur la table des États membres, précisant qu’elle rendrait l’UE ‘‘non pertinente’’ et la qualifiant de ‘‘scandaleuse’’, compte tenu notamment de la crise actuelle à la frontière grecque et de l’urgence liée au COVID-19, M. Michel ayant proposé des coupes dans les programmes de migration et de recherche, entre autres.


Pour revoir les différentes interventions, cliquez ici.