Partager cette page: 

La commission des libertés civiles débattra avec des experts de l’utilisation des données personnelles pour gérer la crise du COVID-19, notamment via des applications mobiles.

Au cours d’un échange de vues avec Wojciech Wiewiórowski, Contrôleur européen de la protection des données, et Andrea Jelinek, Président du Comité européen de la protection des données, les députés de la commission des libertés civiles débattront des derniers développements dans l’UE concernant l’utilisation des données personnelles dans la lutte contre le COVID-19 ainsi que des questions que cela soulève en termes de protection des données.


Les députés examineront plus particulièrement les outils en cours de développement et déjà utilisés dans certains États membres pour lutter contre la propagation de la pandémie en se fondant sur les données des téléphones portables personnels. On trouve parmi ces outils des applications pour smartphones destinées à tracer les individus infectés ou qui risquent de l’être.


Dans une résolution adoptée en plénière le 17 avril, le Parlement a souligné, pour ce qui concerne les applications de ‘‘tracing’’, que ‘‘les autorités nationales et européennes devaient pleinement se conformer à la législation relative à la protection des données et de la vie privée’’ et que ‘‘les données de géolocalisation ne pouvaient être traitées qu’en conformité avec la directive ‘‘vie privée et communications électroniques’’ et le règlement RGPD’’.


DATE: jeudi 7 mai, de 17h35 à 18h30

LIEU: Parlement européen à Bruxelles, bâtiment Antall, salle 4Q2, et via visioconférence


Vous pouvez suivre la réunion en direct en cliquant ici.


L’utilisation des applications de ‘‘tracing’’ fera également l’objet d’un débat en plénière le 14 mai.