Le Parlement demande de nouvelles mesures pour sauver le tourisme dans l'UE 

Communiqué de presse 
Session plénière 
 
 

Partager cette page: 

  • Les députés demandent plus de soutien pour les PME du secteur du tourisme, au bord de la faillite 
  • Des normes d'hygiène et des protocoles sanitaires élevés sont nécessaires pour aider à restaurer le tourisme 
  • La crise est une opportunité de rendre le tourisme européen durable 

Les députés demandent des mesures supplémentaires pour sauver le secteur du tourisme et des voyages dans l'UE et le rendre pérenne après la crise du COVID-19.

La résolution sur le transport et le tourisme en 2020 et au-delà a été adoptée vendredi par 587 voix pour, 32 contre et 46 abstentions. Elle identifie les domaines dans lesquels les actions entreprises jusqu'à présent restent insuffisantes pour soutenir un secteur qui emploie 22,6 millions de personnes (11,2% de l'emploi total de l'UE) et qui a contribué à hauteur de 9,5% au PIB de l'UE en 2019.


Donner une chance de survie aux entreprises du secteur du tourisme


  • Garantir un financement à court terme pour éviter la faillite d'entreprises et pour soutenir les travailleurs, y compris les indépendants, dans le secteur des transports, de la culture et du tourisme;

  • Soutenir la reprise à long terme et moderniser le secteur:le Parlement demande à la Commission de publier des orientations afin de garantir un accès rapide aux financements disponibles. Les députés demandent également une ligne budgétaire dédiée au tourisme durable dans le budget à long terme de l'UE pour 2021-2027.


Garantir la sécurité et l'équité


  • Établir des normes communes et des protocoles détaillés pour les mesures d'hygiène et de dépistage sanitaire;

  • Développer un système d'alerte précoce qui avertit les touristes de toute menace potentielle pour la santé sur leur lieu de destination;

  • Créer un certificat de sécurité européen pour les établissements et les opérateurs qui répondent aux normes d'hygiène et de sécurité les plus strictes;

  • Lancer une campagne d'information spécifique sur les voyages et le tourisme, visant à promouvoir les voyages intra-UE, à rétablir la confiance dans les voyages et le tourisme pendant la crise du COVID-19 et à informer les touristes sur les mesures de santé et de sécurité en vigueur; et

  • Garantir un transit sûr et une circulation de pays à pays qui ne soit pas entravée par des mesures et des accords unilatéraux entre les différents États membres.


Tirer les leçons de la crise du COVID-19

Le Parlement encourage la Commission à explorer l'idée d'un mécanisme de gestion de crise pour le tourisme dans l'UE, afin de répondre de manière adéquate et rapide à tout défi futur de même ampleur.


Les députés voient également dans la crise une occasion historique de moderniser le tourisme dans l'UE et de le rendre plus durable, par exemple en lançant des initiatives de tourisme local et rural ou en organisant des voyages hors saison. L'UE doit promouvoir et certifier les voyages et le tourisme respectueux de l'environnement, socialement responsable et économiquement sain.


Le Parlement souhaite que le soutien de l'UE serve d'outil pour orienter le développement des infrastructures et des transports ainsi que le tourisme vers des produits et services plus durables, innovants, résilients et de haute qualité. Le Parlement soutient le concept de "destinations sûres et intelligentes" pour assurer le développement d'un tourisme durable, responsable et accessible.