Développer le stockage de l’énergie dans l’UE pour favoriser la décarbonation 

Communiqué de presse 
 
 

Partager cette page: 

  • Les énergies solaire et éolienne ayant un rendement variable, un stockage accru est nécessaire pour garantir l’approvisionnement 
  • Les députés proposent de développer l’hydrogène et les batteries 
  • Il faut soutenir la recherche et le développement d’une économie de l’hydrogène 
  • Un stockage décentralisé devrait être favorisé via les batteries domestiques et automobiles 

Alors que le mix énergétique européen va faire de plus en plus appel à des sources renouvelables, les députés présentent leurs idées pour développer des solutions de stockage.

Dans un rapport adopté lundi, les députés de la commission de l’industrie, de la recherche et de l’énergie présentent leur stratégie en matière de stockage de l’énergie, qui joue un rôle essentiel pour atteindre les objectifs de l’accord de Paris sur le changement climatique.

La députée en charge du dossier, Claudia Gamon (Renew Europe, AT), a déclaré: ‘‘Le stockage de l’énergie est un prérequis essentiel à la transition vers une économie décarbonée fondée sur les sources d’énergie renouvelables. L’électricité produite par l’énergie solaire ou éolienne n’étant pas toujours disponible en quantité suffisante, nous avons besoin de stocker l’énergie. Au-delà de certaines technologies de stockage qui ont déjà fait leurs preuves, comme le stockage par pompage, plusieurs autres technologies joueront un rôle primordial à l’avenir, telles que les nouvelles batteries, le stockage thermique ou l’hydrogène vert. Nous devons garantir l’accès au marché de toutes ces technologies afin d’assurer un approvisionnement constant d’énergie aux citoyens européens.’’

Hydrogène vert

Les députés appellent la Commission européenne et les États membres à faire tomber les barrières réglementaires (double imposition, lacunes dans les codes de réseau de l’Union) qui empêchent le développement de projets de stockage d’énergie. Ils demandent également la révision prochaine des réseaux transeuropéens d’énergie afin d’améliorer les critères d’éligibilité pour le développement des installations de stockage d’énergie.

Les députés soulignent par ailleurs le potentiel des énergies renouvelables produites à base d’hydrogène (dit hydrogène vert) et appellent la Commission à continuer de soutenir la recherche et le développement d’une économie de l’hydrogène. Des mesures de soutien sont nécessaires afin de réduire les coûts de l’hydrogène vert et de le rendre économiquement viable, précisent-ils. La Commission devrait également évaluer la possibilité de mettre à niveau les infrastructures gazières pour le transport de l’hydrogène, l’utilisation du gaz naturel n’étant que de nature transitoire, déclarent-ils.

Batteries et nouvelles possibilités de stockage

La commission soutient également les efforts visant à créer des normes européennes pour les batteries et à réduire la dépendance vis-à-vis de leur production hors de l’UE. La forte dépendance de l’Union à l’égard des importations de matières premières dont l’extraction impliquent des dégradations environnementales devrait être réduite en favorisant les dispositifs renforcés de recyclage et l’approvisionnement durable en matières premières, si possible dans l’UE.


Enfin, les députés proposent de développer d’autres possibilités de stockage, telles que le stockage mécanique et thermique ainsi que le stockage centralisé via les batteries domestiques, le stockage de la chaleur domestique, la technologie de véhicule à réseau et les systèmes énergétiques des maisons intelligentes.

Prochaines étapes

Le rapport a été adopté par 53 voix pour, 3 contre et 15 abstentions. Il sera mis aux voix lors de la session plénière des 8-10 juillet.

Contexte

Afin d’atteindre les objectifs fixés par l’accord de Paris sur le changement climatique, le système européen d’énergie devra devenir neutre en carbone d’ici 2050. Toutefois, alors que les énergies renouvelables sont essentielles pour parvenir à cet objectif, le rendement des sources d’énergie les plus importantes est variable: pour le solaire et l’éolien, il dépend de l’heure de la journée, des saisons ou encore de la météo. La part des sources au rendement variable augmentant, le stockage de l’énergie joue un rôle de plus en plus essentiel pour réduire le décalage temporel entre la production et la consommation d’énergie.


La Commission européenne estime que l’UE devra pouvoir stocker six fois plus d’énergie qu’elle ne le fait aujourd’hui afin d’atteindre l’objectif de zéro émission nette de gaz à effet de serre d’ici 2050.