COVID-19: les députés veulent des vaccins sûrs, une transparence totale et la responsabilité des entreprises 

Communiqué de presse 
 
 

Partager cette page: 

  • La sécurité des futurs vaccins contre le COVID-19 ne doit pas être compromise 
  • Une transparence totale est indispensable pour garantir la confiance envers les vaccins contre le COVID-19 
  • La responsabilité des entreprises pharmaceutiques est garantie 
  • Un nombre significatif de vaccins devrait être disponible pour la première partie de 2021 

Les députés ont interrogé la Commission européenne sur les efforts visant à développer, autoriser et rendre sûrs les vaccins contre le COVID-19 qui seront à disposition des citoyens de l’UE.

La commission de l’environnement, de la santé publique et de la sécurité alimentaire a débattu lundi de la stratégie européenne en matière de vaccins, notamment de la situation des contrats d’achat anticipé de vaccins, en présence de Sandra Gallina, directrice générale adjointe de la direction générale de la Commission européenne pour la santé et la sécurité alimentaire.


Le président de la commission a souligné le besoin de transparence en vue de garantir la confiance envers les futurs vaccins contre le COVID-19 et a déploré le fait que davantage d’informations sur les travaux de la Commission liés aux contrats d’achat pour les vaccins contre le coronavirus n’aient pas été partagées de façon proactive par la Commission.


Mme Gallina a souligné qu’un bon vaccin doit être efficace, sûr, abordable, développé rapidement et en mesure d’obtenir une autorisation de mise sur le marché de l’UE. Elle a insisté en particulier sur le fait que l’UE était totalement engagée dans une approche globale, où les vaccins devront être disponibles pour tous, y compris dans les pays à faibles revenus, étant donné que "nous ne serons en sécurité que lorsque tout le monde le sera".


Vaccins contre le COVID: quand et pour qui?

Plusieurs députés ont demandé à Mme Gallina quand les vaccins seraient disponibles et qui serait vacciné en premier. Mme Gallina a affirmé que les premières vaccinations devraient déjà débuter vers la fin 2020 et qu’un nombre significatif de vaccins devraient être disponibles pour la première partie de 2021. Les vaccins seraient distribués aux États membres en fonction de la taille de leur population. Le portefeuille combiné des différents vaccins sera suffisant pour vacciner tous les citoyens qui doivent ou veulent être vaccinés. Cependant, elle a déclaré qu’il revenait aux États membres de décider qui serait vacciné en premier lieu - ce qui pourrait entrainer des disparités dans l’UE, a-t-elle admis. Elle a déclaré que les vaccinations coûteraient entre 5 et 15 euros par dose afin de garantir leur accessibilité dans tous les États membres.


Certains députés ont demandé la confirmation que les résultats des essais cliniques seraient rendus publics. Mme Gallina a répondu que l'Agence européenne des médicaments fournirait des données globales sur les essais cliniques - mais pas toutes les données brutes. De manière générale, elle a déclaré que l'accès aux données des essais cliniques s'améliorerait lorsque le règlement sur les essais cliniques entrera en vigueur fin 2021.


Responsabilité civile pour les producteurs de vaccins

De nombreux députés ont soulevé la question de la responsabilité des entreprises médicales qui produisent les vaccins et souligné qu’il ne devrait y avoir aucune exception aux règles actuelles.


Mme Gallina a précisé que les négociations avec les entreprises avaient été difficiles mais que les sociétés qui développent et fabriquent les vaccins contre le COVID-19 seraient en effet tenues responsables en vertu des législations actuelles et traduites en justice en cas de problème. Il en va de même pour les compensations pour les vices cachés.


Contexte

Le développement et le déploiement d'un vaccin efficace et sûr contre le virus est la solution permanente la plus probable pour mettre fin à la pandémie. Pour y parvenir, la Commission a proposé une stratégie européenne en matière de vaccins contre le COVID-19.


Le 22 septembre, le Parlement organisera à Bruxelles une audition publique intitulée "Comment garantir l’accès des citoyens de l’Union aux vaccins contre le COVID-19: enjeux en matière d'essais cliniques, de production et de distribution", à laquelle participeront les PDG de certaines des entreprises concernées ainsi que des représentants de la société civile et de la communauté des chercheurs.