Pacte vert: des mesures pour renforcer la lutte contre la déforestation mondiale 

Communiqué de presse 
Session plénière 
 
 

Partager cette page: 

  • Des objectifs contraignants pour protéger les forêts, en particulier les forêts primaires 
  • Mise en œuvre ferme des instruments existants 
  • Les futurs accords de commerce et d’investissement devraient comprendre des dispositions contraignantes contre la déforestation 

Les députés soulignent la contribution que peut apporter l’UE pour lutter contre la déforestation dans le monde et appellent à une révision des politiques de protection des forêts de l’UE.

Dans une résolution non contraignante adoptée mardi par 543 voix pour, 47 contre et 109 abstentions, en réponse à une communication de la Commission, les députés appellent à renforcer le soutien à la protection, à la restauration et à la gestion durable des forêts, à la protection de la biodiversité et des puits de carbone, et à reconnaitre la productivité et les services écosystémiques des forêts.

Des objectifs contraignants et des règles efficaces


La plénière souhaite des objectifs contraignants relatifs à la protection et à la restauration des écosystèmes forestiers, en particulier des forêts primaires, conformément aux propositions de la stratégie européenne 2030 en matière de biodiversité. Les députés appellent la Commission à proposer une diligence raisonnable pour les institutions financières, qui empêcherait les entités financières de l’UE d’être liées de façon directe ou indirecte à la déforestation, la dégradation des forêts ou la dégradation des écosystèmes naturels - qui sont souvent la cause de violations des droits de l’homme pour les populations indigènes.


Chaînes d'approvisionnement et accords commerciaux sans déforestation


La Commission devrait proposer des mesures afin de garantir des chaînes d’approvisionnement durables et sans déforestation pour les produits et matières premières commercialisés dans l’Union, en accordant une attention particulière à la lutte contre la déforestation importée, affirme le texte. Par ailleurs, les futurs accords de commerce et d’investissement devront contenir des dispositions contraignantes visant à prévenir la déforestation, précise le projet de résolution. Les députés souhaitent en outre que la dimension extérieure du pacte vert européen soit renforcée par des alliances et des partenariats avec des pays tiers visant à lutter contre le changement climatique et la perte de biodiversité.

Protection des forêts primaires


Entre 1990 et 2016, une surface de 1,3 million de kilomètres carrés de forêts a disparu de la planète, avec des conséquences destructrices pour la biodiversité, le climat, les populations et l’économie. Dans certaines conditions, le boisement (c’est-à-dire lorsque des arbres sont plantés dans une zone non boisée auparavant) peut aider l’UE à atteindre à la neutralité climatique d’ici 2050, affirment les députés. Cependant, les nouvelles forêts plantées ne peuvent pas remplacer les forêts primaires qui assurent un plus grand stockage du dioxyde de carbone et procurent un habitat essentiel que n’offrent pas les forêts plus jeunes et plantées récemment.