Future stratégie forestière de l’UE: gestion de haute qualité des forêts et des zones forestières européennes 

Communiqué de presse 
Session plénière 
 
 

Partager cette page: 

  • Soutenir une gestion durable des forêts et des propriétaires responsables 
  • Renforcer la résilience face aux catastrophes et les mécanismes d’alerte précoce pour prévenir les feux de forêts 
  • Lutter contre les importations de bois coupé illégalement 

L’UE devrait promouvoir des modèles de gestion forestière visant à garantir que les forêts soient durables d’un point de vue environnemental, sociétal et économique, ont affirmé les députés.

La stratégie forestière européenne pour l’après-2020, qui devrait être présentée par la Commission début 2021, devrait être indépendante et autonome, alignée sur le pacte vert européen, et assurer la continuité du rôle multifonctionnel des forêts, déclarent les députés dans une résolution non législative adoptée par 462 voix pour, 176 contre et 59 abstentions.


Garder le secteur économiquement viable et écologiquement sain


La gestion durable des forêts devrait aider les forêts à mieux s’adapter au changement climatique et promouvoir leur durabilité environnementale, sociétale et économique, soulignent les députés. Les propriétaires forestiers qui appliquent les principes de la gestion durable des forêts devrait recevoir un soutien financier plus adapté, notamment une nouvelle aide spécifique pour les zones Natura 2000, et bénéficier d’une compensation pour les pertes économiques entrainées par la mise en place de mesures de protection.


Renforcer la résilience des forêts européennes face aux catastrophes


Selon les députés, la nouvelle stratégie devrait aider à renforcer la résilience aux catastrophes et les outils d’alerte rapide afin d’accroître la prévention et la préparation aux incendies, aux inondations ou aux infestations de parasites, notamment. Les députés demandent que l'impact du changement climatique sur les incendies de forêt soit efficacement atténué et insistent sur un financement approprié de la recherche et de l’innovation, afin de rendre les forêts plus résistantes au changement climatique. Les propriétaires forestiers devraient recevoir davantage de soutien lorsqu’ils appliquent des mesures préventives, font face aux crises et restaurent des zones touchées, par exemple via un nouveau mécanisme européen d’urgence, ajoutent les députés.


Construire avec du bois et lutter contre l’exploitation forestière illégale


Les députés préconisent également une utilisation plus large du bois en tant que matériau de construction durable, appellent à intensifier la lutte contre l’exploitation illégale des forêts, demandent de faciliter le traçage des produits importés et insistent sur la promotion d’une sylviculture durable à l’échelle mondiale.

Citation

Le rapporteur Petri Sarvamaa (PPE, FI) a déclaré: "Les forêts ont une importance capitale pour nous tous. Nous devons donc accepter rien de moins qu'une stratégie européenne ambitieuse et autonome qui trouve un équilibre entre la durabilité économique, écologique et sociale de nos forêts et de nos zones boisées, qui encourage leur résilience et qui nous aide à avancer vers une économie circulaire."

Contexte

Les forêts et autres zones boisées couvrent actuellement 43% de la surface de l’UE, atteignant au moins 182 millions hectares, et représentent 5% du total des forêts dans le monde. 23% des forêts de l’UE se situent au sein de sites Natura 2000. Les forêts absorbent 10% des émissions de gaz à effet de serre de l’UE.

Environ 60% des forêts de l’Union appartiennent au secteur privé, avec une proportion élevée d’exploitations forestières de petite taille (moins de trois hectares). Plus de 60% des forêts productives dans l’Union sont certifiées conformément à des normes volontaires de gestion durable des forêts. Le secteur de la sylviculture emploie plus de 500 000 personnes directement et 2,6 millions indirectement dans l’UE.