Les députés appellent les dirigeants européens à sortir de l’impasse sur le CFP sans céder sur l’État de droit 

Communiqué de presse 
Session plénière 
 
 

Partager cette page: 

Les groupes politiques du PE et la Présidente von der Leyen exhortent les Etats membres à approuver le budget à long terme. ©EU 2020 - EP  

Les groupes politiques et la Commission conseillent à la Hongrie et à la Pologne de poursuivre l’UE en justice sur l’État de droit plutôt que de pénaliser les citoyens en bloquant le budget.

Au cours d’un débat sur le sommet européen des 10-11 décembre, la Présidente de la Commission, Ursula von der Leyen a informé les députés des progrès réalisés dans les négociations sur le Brexit et des derniers développements relatifs au COVID-19. Les vaccinations pourront débuter avant la fin de l’année si les États membres mettent rapidement en place la logistique nécessaire, a-t-elle déclaré.


Elle a par ailleurs appelé les gouvernements hongrois et polonais à cesser de retenir le budget de l’UE et les fonds de relance dont les citoyens de l’UE ont tant besoin et à se tourner vers la Cour européenne de justice s’ils contestent la conformité de la conditionnalité de l’État de droit avec les traités. Enfin, elle a souligné que la crise climatique ‘‘grondait’’, exhortant les États membres à se mettre d’accord sur des objectifs ambitieux de réduction de carbone. Elle a également annoncé que la Commission présenterait un nouvel agenda pour la lutte contre le terrorisme le 9 décembre.

Vaccins contre le COVID-19 et budget de relance

Tous les dirigeants des groupes politiques ont exhorté le Conseil européen à approuver le budget à long terme et donc à permettre aux fonds de l’UE d’atténuer la crise économique dès que possible. Les intervenants des groupes ECR et ID ont considéré que le veto des gouvernements hongrois et polonais était légitime, tandis que d’autres ont appelé à débloquer la situation sans céder sur les principes relatifs à l’État de droit: ‘‘Pas de marchandage’’, a déclaré la cheffe du groupe S&D, reprise par son homologue du PPE: ‘‘Amenez l’UE devant les tribunaux, mais levez ce veto irresponsable.’’ Les vaccins contre le COVID-19 sont la preuve que l’UE est capable de réaliser des progrès rapides lorsqu’elle travaille en équipe. Il devrait en être de même pour la relance, ont insisté les orateurs.

Sommet européen sur l'accord UE/Royaume-Uni, l'action climatique et la Turquie

Concernant les futures relations entre l’UE et le Royaume-Uni, de nombreux intervenants ont rappelé que le Parlement avait besoin de temps pour examiner en détail tout accord avant de donner son approbation. Si nécessaire, le Parlement pourrait se réunir dans les derniers jours de décembre, a déclaré l’intervenant du groupe GUE-NGL. Les présidents des groupes des Verts et Renew Europe ont rappelé qu’une action climatique décisive des dirigeants européens était maintenant nécessaire, tandis que le PPE a insisté sur la nécessité de tirer les conséquences de la longue liste de violations, par la Turquie, de la législation internationale, et d’envisager de possibles sanctions.


Pour revoir les différentes interventions et l’ensemble du débat, cliquez ici.