Accord sur le budget 2021 de l'UE: soutenir la relance 

Communiqué de presse 
 
 

Partager cette page: 

  • Accord provisoire conclu vendredi 4 décembre 
  • Augmenter les fonds pour les infrastructures de transports, l'Europe numérique, l’action pour le climat 
  • Premier budget annuel du nouveau cadre financier pluriannuel 

Les députés ont obtenu un meilleur soutien pour les programmes de l'UE qui créent de l’emploi, s'attaquent aux conséquences de la pandémie de COVID-19 et renforcent l'action pour le climat.

Vendredi 4 décembre, les négociateurs du Parlement et du Conseil ont conclu un accord commun sur le budget 2021 de l'UE.


Les premiers chiffres s’élèvent à 164,3 milliards d'euros en crédits d'engagement et à 166,1 milliards d'euros en crédits de paiement. Les chiffres détaillés seront disponibles ultérieurement.


Pour une Europe plus compétitive, la création d’emplois et des investissements dans l'avenir de l'UE


En plus de la proposition de budget initiale de la Commission, les députés sont parvenus à renforcer les programmes qu'ils considéraient comme essentiels pour encourager la croissance et l'emploi, reflétant les priorités de l'UE, à savoir l'Europe numérique (+25,7 millions) et le Mécanisme pour l’interconnexion en Europe (MIE) pour les infrastructures de transport (+60,3 millions d'euros).


Renforcer le respect des valeurs européennes et favoriser l'action pour le climat


Comme effort supplémentaire pour lutter contre le changement climatique, les renforcements obtenus par le PE pour le programme LIFE (+42 millions d'euros) visent à contribuer dès le départ à atteindre l'objectif de 30% des dépenses liées au climat dans le budget de l'UE pour la période 2021-2027.


Le programme "Droits et valeurs" recevra 6,6 millions d'euros supplémentaires, et le Parquet européen, un organe indépendant visant à lutter contre les crimes contre le budget de l'Union, bénéficiera de 7,3 millions d'euros supplémentaires.


Suppléments au CFP: soutenir les jeunes, la recherche et les soins de santé dans l'UE


D'autres renforcements pour 2021 reflètent les suppléments à certains programmes clés de l'UE que le Parlement a obtenus dans le cadre de l'accord avec le Conseil sur le prochain budget à long terme de l'UE (CFP) pour 2021-2027.


C'est le cas pour Erasmus+ (+175,1 millions d'euros), Horizon Europe (programme de recherche, +20 millions d'euros) et le programme "l’UE pour la santé", la réponse de l'UE au COVID-19, avec 74,3 millions d'euros supplémentaires. "L’UE pour la santé" soutiendra le personnel médical et sanitaire, les patients et les systèmes de santé. De même, les crédits d'engagement pour l'aide humanitaire ont été augmentés de 25 millions d'euros et pour le soutien au voisinage méridional de l'UE de 10,2 millions d'euros.


Citations


Le président de la commission des budgets, Johan van Overtveldt (ECR, BE), a déclaré: "Je me félicite que nous ayons pu parvenir à un accord rapide dans l'intérêt des citoyens européens en ces temps difficiles. Grâce aux compléments de certains programmes d'avenir convenus dans le cadre pluriannuel il y a quelques semaines, nous avons obtenu des augmentations budgétaires pour d'autres programmes dont la valeur ajoutée européenne est avérée. Ces investissements supplémentaires, par exemple dans les réseaux transeuropéens de transport et l'Europe numérique, répondent tous à des besoins réels et sont conformes aux attentes des citoyens de l'UE."


Le rapporteur (section Commission), Pierre Larrouturou (S&D, FR), a affirmé: "Le Parlement et le Conseil ont conclu un accord pour le budget 2021. 164 milliards d’euros pour protéger les citoyens, réduire les impacts immédiats de la crise et préparer un avenir plus prospère, plus équilibré et plus durable. Au cours des deux derniers jours de la négociation, le Parlement a arraché 183 millions d’euros supplémentaires pour ses priorités: santé, climat et emploi. Dans un cadre très contraint, c’est un bon résultat. Face à des gouvernements qui ne voulaient pas lâcher un centime, le Parlement a fait le maximum et obtenu des budgets supplémentaires. Mais, en conscience, nous savons tous que ce budget n’est pas à la hauteur. C’était le maximum qu’on pouvait obtenir vu le budget pluriannuel qui a été négocié avec des chefs d’États qui décident à l’unanimité.


Mais bonne nouvelle: il existe une solution qui peut mobiliser plus de 50 milliards par an pour la santé, le climat et l’emploi, et qui ne sera pas bloquée par la règle de l’unanimité: taxer la spéculation en relançant la coopération renforcée existant sur ce sujet. J’appelle les dirigeants de ces pays pionniers, à commencer par Mme Merkel et M. Macron, à se mettre au travail sans tarder sur cette taxe."


Le rapporteur pour les autres sections, Oliver Chastel (Renew Europe, BE), a commenté: "Grâce à la position unie du PE, nous sommes arrivés à un très bon accord politique sur le budget 2021 des institutions de l’Union européenne, malgré un contexte difficile de crise. Mon souci tout au long de ces négociations a été de veiller à ce que toutes les institutions de l’Union, c’est-à-dire la Cour de justice, la Cour des Comptes, le Médiateur européen, le Comité des Régions, le Comité économique et social, le Contrôleur de la protection des données, disposent de moyens et d’effectifs suffisants pour qu’elles puissent remplir au mieux leurs missions et fonctionner de manière optimale. Ceci a été rendu possible suite à notre engagement de faire des économies, en lien avec la modification de nos activités en période de pandémie COVID-19".


Prochaines étapes


En l'absence d'accord au Conseil sur le budget à long terme de l'UE (CFP, cadre financier pluriannuel 2021-2027), les deux organes de l'autorité budgétaire de l'UE, le Parlement et le Conseil, n'ont pas formalisé leur accord. Une fois le CFP adopté, la Commission proposera la substance de l'accord en tant que deuxième projet de budget.


Une fois que le Conseil aura formellement adopté le compromis sous la forme de ce deuxième projet de budget, celui-ci sera mis aux voix en commission des budgets, puis voté en session plénière au Parlement européen et signé par son Président.