"L’UE pour la santé": accord avec le Conseil sur le programme de santé 2021-2027 de l'UE 

Communiqué de presse 
 
 

Partager cette page: 

  • Au moins 20% du budget pour la prévention des maladies et la promotion de la santé 
  • Les stocks de médicaments et d'équipements ainsi que le personnel médical de remplacement inclus dans le nouveau programme 
  • Soutien à la création d'un espace européen des données relatives à la santé 
  • Mieux préparer les systèmes de santé aux futures menaces sanitaires et aux pandémies 

Le nouveau programme de santé de l'UE de 5,1 milliards d'euros aidera à combler les lacunes apparues avec le COVID-19 et à améliorer la qualité et la résilience des systèmes de santé.

Lundi soir, les négociateurs du Parlement ont conclu un accord avec les États membres pour renforcer de manière significative l'action européenne dans le secteur de la santé grâce à un programme "l’UE pour la santé" ("EU4Health), doté de 5,1 milliards d'euros dans le cadre du budget à long terme récemment approuvé par l'UE.


Le nouveau programme soutiendra des actions dans des domaines où la contribution de l'UE sera manifestement utile, investira dans des mesures de promotion de la santé et de prévention des maladies et préparera les systèmes de santé européens à faire face aux futures menaces pour la santé.


S’attaquer aux menaces sanitaires transfrontalières


Soutenir les États membres dans la mise en place de normes de qualité en matière de soins de santé au niveau national sera l'un des objectifs spécifiques du programme. En rendant les systèmes de santé plus résilients, "l’UE pour la santé" préparera l'Europe de manière plus approfondie aux principales menaces transfrontalières pour la santé. Cela devrait ainsi permettre à l'UE de faire face non seulement aux futures épidémies mais aussi à des défis à long terme, tels que le vieillissement de la population et les inégalités en matière de santé.


La nouvelle Autorité européenne de préparation et d'intervention en matière d'urgences sanitaires sera créée pour soutenir une meilleure réponse de l'UE aux menaces sanitaires transfrontalières. Par ailleurs, elle pourra bénéficier d'un financement dans le cadre du programme "l’UE pour la santé".


Un public bien informé étant essentiel pour prévenir les maladies et y répondre, le programme soutiendra également des activités de communication en vue de promouvoir la prévention des maladies et un mode de vie sain et de lutter contre la désinformation.


Meilleure disponibilité de médicaments et de dispositifs médicaux abordables


La crise du COVID-19 a mis en lumière de nombreuses faiblesses dans les systèmes de santé nationaux, notamment leur dépendance vis-à-vis des pays tiers pour la fourniture de médicaments, de dispositifs médicaux ainsi que d'équipements de protection individuelle. Par conséquent, le programme soutiendra des mesures qui favorisent la production, l'achat et la gestion de ces produits de crise dans l'UE afin de les rendre plus disponibles et plus abordables. Les actions visant à développer des médicaments et dispositifs médicaux moins nocifs pour l'environnement seront aussi éligibles.



Un maximum de 20% du budget total sera réservé à la promotion de la santé et à la prévention des maladies en s'attaquant aux risques sanitaires tels que l'usage nocif de l'alcool et du tabac. La numérisation des soins de santé, notamment en soutenant la création d'un espace européen de données relatives à la santé, fait également partie de l'accord.


De plus, le soutien aux actions visant à promouvoir l'accès à des soins de santé de qualité, dont l'accès aux soins de santé sexuelle et génésique et la lutte de l'UE contre le cancer, est une priorité. Il sera par ailleurs possible de soutenir des initiatives mondiales en matière de santé, par exemple les actions proposées par l'OMS.


Citation


Après l'accord, le rapporteur Cristian-Silviu Buşoi (PPE, RO) a déclaré: "La crise du COVID-19 a mis en évidence la nécessité de disposer d'instruments de santé bien définis et financés de manière adéquate. Nous devons également stimuler l'innovation et investir davantage dans la santé en général. Il est essentiel d'augmenter le financement du programme "l’UE pour la santé" de 1,7 à 5,1 milliards d'euros afin de pouvoir faire face aux futures pandémies et menaces sanitaires, et de rendre nos systèmes de santé plus résilients. Je me félicite que cet accord contribue à la création d'une réserve de produits liés aux crises sanitaires, tels que les médicaments essentiels, les vaccins et les dispositifs médicaux".

Prochaines étapes

L'accord provisoire doit encore être approuvé par le Parlement dans son ensemble ainsi que par le Conseil.

Contexte

La Commission européenne a présenté un nouveau programme autonome "l’UE pour la santé" pour 2021-2027 dans le cadre du plan de relance. Le programme de santé faisait auparavant partie du budget initial à long terme de l'UE pour 2021-2027 en tant qu'élément du Fonds social européen Plus (FSE+).