Pour un renforcement significatif des sanctions de l'UE contre la Russie 

Communiqué de presse 
Session plénière 
 
 

Partager cette page: 

  • Il faut sanctionner les responsables russes impliqués dans la décision d’emprisonner Alexeï Navalny ainsi que le cercle rapproché du Président Poutine 
  • Les fortunes russes d’origine opaque ne devraient pas être les bienvenues dans l’UE 
  • Les travaux pour l’achèvement du gazoduc Nord Stream 2 doivent être immédiatement arrêtés 
Les députés exigent la libération immédiate et inconditionnelle de l'opposant politique Alexeï Navalny. ©Kirill KUDRYAVTSEV/AFP  

Suite à l’emprisonnement d’Alexeï Navalny, les députés appellent les États membres à renforcer de façon significative les sanctions à l’encontre de la Russie.

Dans une résolution adoptée jeudi par 581 voix pour, 50 contre et 44 abstentions, le Parlement appelle les États membres à prendre activement position sur l’arrestation d’Alexeï Navalny et de nombreux de ses partisans lors de leur prochaine réunion, afin de "renforcer sensiblement les mesures restrictives de l’Union à l’encontre de la Russie". Ces mesures devraient notamment sanctionner "les personnes physiques et morales" impliquées dans la décision d’arrêter et d’emprisonner Alexeï Navalny, affirment les députés.

Par ailleurs, des sanctions devraient être instaurées contre les oligarques russes liés au régime, les membres du cercle rapproché du Président Poutine et les propagandistes actifs dans les médias qui possèdent des actifs dans l’UE et qui sont actuellement autorisés à voyager librement. Des mesures restrictives supplémentaires pourraient aussi être prises au titre du régime mondial de sanctions de l’UE en matière de droits de l’homme.

Stopper Nord Stream 2, une fois pour toutes

Suite à des années de détérioration des relations, les députés soulignent l’importance de revoir d’un œil critique la coopération avec la Russie sur diverses plateformes de politique étrangère et sur des projets tels que Nord Stream 2. Ils appellent l’UE à arrêter immédiatement l’achèvement du gazoduc controversé. De plus, les députés précisent que les fortunes russes d’origine opaque ne devraient plus être les bienvenues dans l’UE.

Au vu de la nouvelle administration à Washington, le Parlement souligne que l’Union devrait tirer parti de ce changement de gouvernement pour renforcer l’unité transatlantique afin de protéger la démocratie et les valeurs fondamentales face aux régimes autoritaires.

Pour conclure, la résolution réclame la libération immédiate et inconditionnelle d’Alexeï Navalny et de tous les individus détenus dans le cadre de son retour en Russie, qu’il s’agisse de journalistes, de membres de son équipe ou de citoyens qui le soutiennent.

Contexte

Les députés et le Chef de la politique étrangère de l’UE ont également débattu du cas d'Alexeï Navalny mardi 19 janvier.