Les priorités en matière de politique économique pour la relance post-pandémie 

Communiqué de presse 
 
 

Partager cette page: 

Lundi, un panel de haut niveau a mis en garde contre les difficultés économiques issues de la pandémie mais souligné que la crise offrait l’opportunité de reconstruire les économies de l’UE.

En ouverture de la semaine parlementaire européenne 2021, qui réunit des eurodéputés et des parlementaires nationaux afin de débattre de la gouvernance économique de l’UE, le panel a rassemblé le Président du PE et du Parlement portugais, ainsi que les dirigeants du Conseil européen, de la Commission européenne, de l’ONU, du FMI et de la BCE.


Le Président du PE, David Sassoli, a déclaré que la crise issue de la pandémie était la conséquence directe d’un système économique fondé sur l’exploitation maximale des ressources et que cela mettait plus que jamais en lumière la non-durabilité de ce modèle économique. Il a ajouté que les finances de l’UE ainsi qu’une refonte des instruments de gouvernance économique seraient des facteurs importants pour la relance et la transformation économiques de l’UE.


Le Président du Parlement portugais, Ferro Rodrigues, a également souligné la nécessité de revoir les instruments de gouvernance économique de l’UE afin d’éviter de tuer la relance de l’Union. Il a également souligné la nécessité de progresser au niveau de l’UE sur le socle européen des droits sociaux, affirmant que la pandémie avait exacerbé l’exclusion sociale de façon significative.


Le Secrétaire général des Nations unies, António Guterres, a évoqué les dangers d’une reprise inégale suite à la crise au niveau mondial, déclarant que le déploiement des vaccins indiquait déjà que les inégalités seraient importantes. Il a également souligné que les objectifs climatiques devaient rester très élevés dans l’agenda mondial, rappelant que la menace du changement climatique n’avait pas disparu à l’arrivée de la pandémie.


La Directrice générale du FMI, Kristalina Georgeva, a mis en garde contre les redressements inégaux entre pays, notamment au sein de l'UE. Elle a affirmé que si rien n'était fait, cela pourrait entraîner de grandes divergences en 2021 ainsi qu’une plus lente convergence des économies pendant des décennies. Par ailleurs, elle a mis en garde contre une réduction prématurée des politiques accommodantes et déclaré que de telles politiques budgétaires de soutien devaient être accompagnées de réformes structurelles afin de rendre les économies plus vertes et plus numériques.


De plus, le Président du Conseil européen, Charles Michel, a estimé que les économies de demain, qui émergeront après la pandémie, devaient être construites autour des priorités climatiques et numériques. Il a aussi affirmé que les fonds et les politiques de l'UE créés pour faire face à la pandémie devaient également être conçus en fonction des besoins de la jeune génération qui souffre considérablement.


La Présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a souligné le potentiel des fonds européens de Next Generation EU, affirmant qu'ils pourraient être essentiels pour façonner des économies européennes plus vertes, plus numériques et plus inclusives. Elle a ajouté que les parlements nationaux devaient jouer un rôle constructif pour transformer ces fonds européens en croissance locale.


La Présidente de la BCE, Christine Lagarde, a souligné l'importance de continuer à protéger les économies tout en travaillant à leur transformation. Elle a aussi insisté sur l’importance de Next Generation EU et le fait que le niveau national devait jouer son rôle.


Les débats se poursuivront entre les députés européens et nationaux en session plénière, puis en quatre sessions parallèles. Les liens vers les différentes sessions, en direct ou à la demande, sont disponibles ici.

Sessions de commissions

Lors de la réunion entre eurodéputés et députés nationaux en commission des affaires économiques et monétaires, les parlementaires ont débattu avec le commissaire en charge de l’économie, Paolo Gentiloni, et le Président de l’Eurogroupe, Paschal Donohoe, de la manière d’orienter la relance économique. Le débat s’est concentré sur la nécessité de maintenir des politiques budgétaires expansionnistes dans le futur proche tout en saisissant l’opportunité qu’offre la pandémie pour orienter la demande et la croissance dans la bonne direction, loin des anciens modèles économiques. Pour revoir la session, cliquez ici.

Lors du débat sur le budget de l’UE au cœur du plan de relance en commission des budgets, le commissaire en charge du budget, Johannes Hahn, et les eurodéputés ont exhorté les députés des 20 pays de l’UE qui ne l’ont pas encore fait à ratifier dès que possible la décision sur les ressources propres, afin de déployer le plus rapidement possible le plan de relance. Les parlementaires nationaux ont plaidé pour un rôle accru de leurs institutions compte tenu du nouveau dispositif financier à deux piliers, avec le budget à long terme de l'UE complété par Next Generation EU, qui est financé par des emprunts sur les marchés, et avec les nouvelles ressources propres qui gagnent en importance pour renforcer le financement de l'UE. Pour revoir la session, cliquez ici.

La section environnement et santé de la semaine parlementaire européenne a débattu des synergies entre le pacte vert européen et la voie pour construire une Union européenne de la santé plus résiliente. Elle s’est concentrée sur la manière de promouvoir le concept de croissance durable comme principe directeur des plans de relance et de résilience, afin d’utiliser la crise actuelle de la pandémie comme catalyseur pour une reconstruction plus verte de nos économies. Pour revoir la session, cliquez ici.

Le débat entre les parlementaires des commissions sur les affaires sociales a abordé la façon dont les 20 principes du socle européen des droits sociaux devraient être rendus concrets et applicables comme moyen pour sortir de la crise. La majorité des intervenants ont souligné que la dimension sociale devait être au cœur des plans nationaux de relance et de résilience, en soutenant la transition numérique et verte. Pour revoir la session, cliquez ici.

Vidéo des remarques des présidents des commissions des affaires économiques et monétaires, des budgets, de l’environnement et de la santé publique, ainsi que de l’emploi et des affaires sociales.