Journée internationale des droits des femmes 2021: inclure la dimension de genre dans les plans de relance post COVID-19 

Communiqué de presse 
 
 

Partager cette page: 

Des députés européens et nationaux et des invités de haut niveau ont débattu du rôle crucial des femmes dans la lutte contre la pandémie, lors d'une réunion interparlementaire ce jeudi.

Lors de l'ouverture de la réunion animée par la présidente de la commission des droits des femmes et de l'égalité des genres Evelyn Regner (S&D, AT) à l'occasion de la Journée internationale des droits des femmes, le Président du Parlement européen, David Sassoli, a déclaré: "La pandémie n'a pas seulement accru les inégalités existantes, elle risque aussi d'anéantir des décennies de réalisations. Les mesures adoptées pour contenir la propagation du virus ont souvent exacerbé le fossé entre les genres. Pour que la vie des femmes fasse un pas en avant et non un pas en arrière, nous devons parvenir à une véritable égalité. Il est temps de mettre un terme à la rhétorique et d'aller de l'avant". Il a ajouté que le PE veillera attentivement à ce que la dimension de genre soit incluse dans les plans de relance nationaux.


La Présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a dédié cette Journée internationale des droits des femmes aux femmes qui sont en première ligne, aux travailleuses de la santé, aux vendeuses qui permettent aux supermarchés de rester ouverts, aux mères qui s'occupent de leurs enfants tout en travaillant à domicile et à celles qui ont perdu leur emploi. "Nous travaillons pour placer les femmes au centre de toutes nos politiques. Aujourd'hui, nous proposons une directive sur la transparence salariale: les femmes doivent savoir si leurs employeurs les traitent équitablement, et si ce n'est pas le cas, elles doivent pouvoir se défendre et obtenir ce qu'elles méritent. Dans le courant de l'année, nous proposerons une nouvelle législation pour lutter contre la violence à l'égard des femmes en ligne et hors ligne", a-t-elle affirmé.


Visionner l’enregistrement des discours du Président Sassoli et de la Présidente von der Leyen


Katerina Sakellaropoulou, première femme Présidente en Grèce, a mis l'accent sur les conséquences de la pandémie sur différents groupes de femmes vulnérables: les mères célibataires, les migrantes, les femmes âgées et les femmes victimes de violence domestique en confinement. Par ailleurs, elle a souligné que 86% des personnes travaillant dans le secteur des soins dans l'UE sont des femmes, souvent mal payées. "Nous devons adopter des politiques qui prennent en considération les expériences et les besoins différents des hommes et des femmes", a-t-elle conclu.


Visionner l’enregistrement du discours de la Présidente grecque


La présidente de la commission des droits des femmes et de l'égalité des genres, Evelyn Regner, a déclaré: "Il est évident que nous avons besoin de l'égalité des genres et de femmes fortes, sans quoi la relance économique et sociale resterait incomplète. Il est de notre devoir et de notre responsabilité de veiller à ce que les besoins différents mais liés des personnes de tous les genres soient pris en compte dans la réponse à la crise du COVID-19, afin de construire une société plus résiliente, plus égale et plus juste."


Le panel de discussion sur "Les femmes en première ligne: les leçons tirées de la gestion de la crise" a donné la parole à des femmes leaders dans les secteurs politique, économique et sanitaire, telles que Khadija Arib, Présidente de la Chambre des représentants des Pays-Bas, Isabelle Loeb, Cheffe de service à l’hôpital Saint-Pierre de Bruxelles, et Kristel Krustuuk, fondatrice et responsable des tests à Testlio, pour qu’elles partagent leurs expériences sur le terrain. Le vice-président du Parlement européen, Dimitrios Papadimoulis, a conclu le panel, qui a été suivi d'un débat avec des députés européens et nationaux. Les discours de clôture ont été prononcés par la commissaire à l'égalité, Helena Dalli, et Evelyn Regner.


Visionner l’enregistrement des discours de clôture de Helena Dalli et Evelyn Regner

Événement en plénière


Le Président Sassoli, la Première ministre néozélandaise, Jacinda Ardern, la Vice-Présidente des Etats-Unis, Kamala Haris (ces dernières via des messages vidéo préenregistrés), et la Présidente von der Leyen s’adresseront aux députés à l’occasion de la célébration de la Journée internationale des droits des femmes lundi 8 mars à 17 heures. Le 8 mars également, à partir de 11 heures, la présidente de la commission des droits des femmes, Evelyn Regner, sera en direct sur Facebook pour répondre aux questions des citoyens sur l’état des lieux de l’égalité des genres dans l’UE. À midi, elle tiendra également un échange en direct sur Instagram avec l’influenceuse polonaise Anja Rubik.