Russie: les députés déplorent le renforcement militaire, l'attaque en Tchéquie et l'emprisonnement de Navalny 

Communiqué de presse 
Session plénière 
 
 

Partager cette page: 

  • Le prix à payer pour une invasion russe de l'Ukraine serait lourd 
  • Soutien total à la Tchéquie dans le conflit diplomatique avec la Russie 
  • Les autorités russes et le Président Poutine sont pleinement responsables du sort d'Alexeï Navalny 
Les députés tiennent les autorités russes et le Président Poutine pleinement responsables du sort d’Alexeï Navalny. ©AFP/Kirill KUDRYAVTSEV  

Le Parlement est profondément inquiet face au renforcement militaire russe autour de l'Ukraine et aux révélations d’agents russes à l’origine d’une explosion en Tchéquie.

Dans une résolution adoptée jeudi, les députés confirment leur profonde inquiétude quant aux manifestations militaires russes proches de la frontière avec l’Ukraine ainsi qu’en Crimée occupée illégalement.

Dans l’hypothèse où ce déploiement militaire se transformerait en une invasion de l’Ukraine par la Russie, l’Union européenne doit faire clairement savoir qu’une telle violation du droit international et des normes internationales se paierait au prix fort, estiment les députés. En de telles circonstances, les importations de pétrole et de gaz russe dans l’Union devraient immédiatement être stoppées, la Russie devrait être exclue du système de paiement SWIFT, et tous les avoirs dans l’UE d’oligarques proches des autorités russes devraient être gelés et leurs visas annulés.

Agression russe en Tchéquie et situation d’Alexeï Navalny

Par ailleurs, la résolution déplore les révélations selon lesquelles des services de renseignement russes ont provoqué l’explosion d’un dépôt d’armes à Vrbětice, en Tchéquie, lors de laquelle deux citoyens tchèques ont perdu la vie.

Les députés font part de leur profonde solidarité avec la population et les autorités de la Tchéquie ainsi que de leur soutien résolu au pays dans le cadre du conflit diplomatique avec la Russie qui s'en est suivi et de l'expulsion du personnel des ambassades par les deux pays en signe de représailles.

De plus, le Parlement demande une nouvelle fois la libération immédiate et sans conditions du chef de l’opposition russe emprisonné, Alexeï Navalny, dont la condamnation est motivée par des considérations politiques et est contraire aux obligations internationales qui incombent à la Russie en matière de droits de l’homme. Le texte rappelle aux autorités russes et au Président Poutine personnellement qu'ils portent l'entière responsabilité de la santé et de l'intégrité corporelle d'Alexeï Navalny et qu'ils doivent prendre toutes les mesures nécessaires pour protéger son bien-être physique et mental.

Pour l’ensemble des détails et le contenu de la résolution, cliquez ici (disponible après l’adoption, 29.04.2020).

Le texte a été adopté par 569 voix pour, 67 contre et 46 abstentions.