Les députés approuvent le nouveau programme européen pour la culture 

Communiqué de presse 
Session plénière 
 
 

Partager cette page: 

  • Environ 2,5 milliards d’euros d’investissements pour les secteurs culturel et créatif de l’UE 
  • Un programme davantage axé sur la musique, l’inclusion et la promotion des talents féminins 
  • Pour la première fois, soutien aux médias d’information 
Le nouveau fonds Europe créative servira à aider l'art et la culture à se remettre des conséquences du COVID-19. ©AFP/CARLOS COSTA  

Mercredi, les députés ont approuvé le programme européen Europe créative, dédié aux secteurs culturel et audiovisuel, le plus grand engagement financier de l’UE en la matière.

Le nouveau programme, dont le budget a presque doublé comparé à la période 2014-2020, investira 2,5 milliards d’euros (en prix courants) dans les secteurs culturel et créatif de l’UE. Les députés sont conscients de l’importance du secteur culturel européen et de la nécessité de l'aider à se remettre de la pandémie de COVID-19, qui a entraîné la fermeture de nombreux lieux de musique et de culture en Europe.

Outre une augmentation significative du budget, les députés sont parvenus à garantir que l’accent soit davantage mis sur l’inclusion, sur le soutien aux secteurs de la musique contemporaine et de la musique live, parmi les plus touchés par la pandémie, et sur des taux plus élevés de cofinancement pour les projets à petite échelle.

Lors des négociations avec le Conseil, les députés sont également parvenus à inclure dans le programme une obligation de promotion des talents féminins et de soutien aux carrières artistiques et professionnelles des femmes. Ces dernières sont toujours sous-représentées dans les instances décisionnaires au sein des institutions culturelles, artistiques et créatives.

Pendant le débat en plénière avant le vote, les députés ont expliqué comment le COVID-19 place les artistes et les travailleurs du secteur de la culture dans une situation précaire, et précisé qu'ils ont plus que jamais besoin du soutien de l'UE. Beaucoup ont souligné que la culture et l'art méritaient un soutien financier européen encore plus important à l'avenir.

Revoir le débat

Citations

Le rapporteur Massimiliano Smeriglio (S&D, IT) a déclaré: ‘‘La nouvelle génération du programme a été développée avec deux objectifs importants en tête: premièrement, sauvegarder, développer et promouvoir la coopération européenne en matière de diversité et de patrimoine culturels. Deuxièmement, accroître la compétitivité et le potentiel économique des secteurs culturel et créatif, en particulier du secteur audiovisuel. Ceci est particulièrement important étant donné les effets désastreux de la pandémie. Le Parlement a travaillé dur et s'est battu pour un programme renforcé et amélioré; il est maintenant temps que les États membres fassent des efforts concrets pour aider le secteur à se rétablir.’’

La présidente de la commission de la culture et de l’éducation, Sabine Verheyen (PPE, DE), a déclaré: ‘‘Environ 3,8% des Européens travaillent dans les secteurs culturel et créatif européens. Toutefois, ces secteurs ont toujours été confrontés à des défis tels que la concurrence des grandes productions commerciales et le marché culturel transnational très fragmenté. Les blocages actuels ont eu un effet dramatique sur les communautés culturelles de l'UE, et elles ont plus que jamais besoin de notre aide. Ce programme nettement mieux financé reconnaît la valeur ajoutée de la culture à notre mode de vie européen et constitue un premier pas pour l'aider à relever les défis de la mondialisation et de la numérisation."

Prochaines étapes

Le programme a déjà été approuvé par le Conseil et entrera en vigueur dès sa publication au Journal officiel. Afin d’assurer une transition en douceur par rapport à la période de programmation précédente, les dispositions de rétroactivité du règlement garantissent que le nouveau programme Europe créative entre en vigueur à partir du 1er janvier 2021.

Contexte

La part la plus importante du programme (1,4 milliard d'euros) ira au volet MEDIA, qui soutient le développement, la promotion et la distribution de films et d'œuvres audiovisuelles européens en Europe et au-delà.

Le volet CULTURE soutient les projets culturels et créatifs transfrontaliers - la coopération (réseaux, plateformes, projets d'innovation) entre organisations et professionnels dans des domaines tels que la musique, les livres et la promotion de la littérature européenne, l'architecture, ainsi que les prix et initiatives culturels de l'UE.

Dans le cadre du troisième volet transversal, le soutien ira pour la première fois également au secteur des médias d'information, en promouvant l'éducation aux médias, le pluralisme, la liberté de la presse et le journalisme de qualité, et en aidant les médias à mieux relever les défis de la numérisation.