L’UE a besoin de nouvelles sources de revenus, soulignent les députés 

Communiqué de presse 
Session plénière 
 
 

Partager cette page: 

Les nouvelles sources de revenus de l’UE devraient permettre une fiscalité plus équitable et le remboursement de la dette contractée pour financer le plan de relance de l'UE.

Pendant le débat en session plénière mardi, le commissaire Johannes Hahn a confirmé que la Commission présenterait des propositions pour trois nouvelles sources de revenus pour l'UE, basées sur un mécanisme d'ajustement carbone aux frontières, une redevance numérique et le système d'échange de quotas d'émission de l'UE, tel que spécifié dans la feuille de route pour les nouvelles ressources propres.

Les députés ont salué cette annonce mais ont critiqué le fait que la Commission ait retardé les propositions, qui seront présentées le 14 juillet et non en juin comme convenu avec le Parlement. Ils ont souligné qu’ils seraient vigilants quant au respect de l’accord contraignant et que les nouvelles ressources propres étaient nécessaires pour l’avenir de l’UE. Les nouveaux revenus permettront de rembourser la dette commune causée par les emprunts visant à financer le fonds de relance, de sorte que cela ne soit pas une charge pour les futures générations. Ils permettront aussi de lutter contre le changement climatique et d'aboutir à une fiscalité plus équitable, conformément au récent accord du G7 sur la réforme fiscale mondiale, afin de garantir que les grandes multinationales paient une part équitable.

Regardez le débat ou les interventions individuelles des députés (cliquez sur "bilan de la mise en œuvre de la feuille de route sur les ressources propres")

Contexte

Les nouvelles ressources propres basées sur les déchets d'emballages plastiques non recyclés seront introduites rétroactivement à partir du 1er janvier 2021. Elles font partie de la décision actuelle sur les ressources propres, désormais ratifiée par tous les États membres depuis la fin du mois de mai.