António Guterres: "Nous devons multiplier les efforts de vaccination au niveau mondial" 

Communiqué de presse 
Session plénière 
 
 

Partager cette page: 

Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, s'est adressé aux députés ce jeudi.© European Union, 2021 - EP  

Le Secrétaire général de l’ONU, récemment réélu, a rappelé la nécessité d’un plan de vaccination mondial contre le COVID-19, lors d’un discours au Parlement européen jeudi.

Pour sa deuxième intervention au Parlement européen en tant que Secrétaire général des Nations unies, António Guterres a affirmé que la pandémie de COVID-19 avait mis en lumière des systèmes de soins de santé totalement inadaptés, des lacunes énormes en matière de protection sociale et des inégalités importantes au sein des pays et entre ceux-ci.

"Alors que certains pays commencent lentement à voir la lumière au bout du tunnel, le virus reste une réalité menaçante dans de nombreux endroits du monde et par conséquent pour nous tous", a-t-il souligné, appelant à la multiplication des efforts de vaccination au niveau mondial, en particulier en Afrique.

Par ailleurs, il a rappelé la nécessité d’un plan de vaccination mondial et pour les pays producteurs de vaccins de se réunir au sein d'une task-force pour les situations d'urgence, soutenue par l'Organisation mondiale de la santé, l'Alliance mondiale pour les vaccins et la vaccination (GAVI) et les institutions financières internationales, afin de mobiliser les sociétés pharmaceutiques et les principaux acteurs industriels.

En outre, il a abordé d’autres questions liées au développement, aux déséquilibres sociaux et économiques et aux inégalités dans le monde, à la crise climatique et aux moyens pour la résoudre, à l’absence de règles dans le cyberespace, au multilatéralisme...

Revoir le discours